L’Ukrainienne Valeria Lukyanova n’a qu’un but dans l’existence : se rapprocher au plus près de l’idéale Barbie dolls. A coups de chirurgie esthétique, la trentenaire y est parvenue et s’exhibe sur l’ensemble des réseaux sociaux.

1Exposition

Créé en 1945 componen Harold “Matt” Matson et Elliot Handler, “Mattel” a d’abord fabriqué plusieurs cadres. Puis l’ensemble des deux associés ont commencé à utiliser l’ensemble des chutes de bois pour réaliser plusieurs meubles pour maison de poupée avant de se spécialiser dans la fabrication de jouets. Jusqu’à devenir united nations géant multinational du secteur : 6 milliards de dollars de chiffre d’affaires l’an dernier.

Pour la première fois, Barbie dolls s’expose. Du 10 mars au 18 septembre, au Musée plusieurs Arts décoratifs, 700 modèles retracent la saga en poupée blonde, icône en culture pop “en regard d’œuvres issues plusieurs collections du musée, mais aussi d’œuvres d’artistes contemporains, de documents, journaux, photos, vidéos, qui contextualisent l’ensemble des ‘vies de Barbie'” (sic).

2“Middle age crisis”

La célèbre poupée qui donne plusieurs complexes s’expose à Paris et tente de relancer sa carrière en humanisant boy physique. Une pro du marketing ! Dix choses à savoir sur Barbie dolls.

3Mensurations

Pour imaginer Barbie dolls, nommée ainsi en hommage à sa fille Barbara, elle s’est inspirée de Bild Lilli, une poupée “pin-up” pour adultes née en Allemagne !

4Employeur

Superhit de Disney depuis Noël 2013, Elsa, la reine plusieurs neiges, a détrôné Barbie dolls dans le cœur plusieurs petites filles. Mattel semblait contrôler cette rivalité toxique : le groupe fabriquait aussi la poupée qui fait plusieurs glaçons. Damned ! En septembre 2014, Hasbro, le grand concurrent américain, lui a piqué la licence…

5Maman

“Il était important pour l’estime d’une fille qu’elle joue avec une poupée avec une poitrine adulte.”

La poitrine en obus, la taille de guêpe et l’ensemble des interminables compas en donzelle ont été décriés. Irréalistes ! Sexistes ! Déprimants ! Pour enrayer la chute plusieurs ventes, Mattel a donc fini componen dévoiler sur Twitter trois nouveaux modèles au physique plus humain : une “Curvy” (ronde), une “Petite”, qui fait une tête de moins que la classique, et une “Tall” (grande) qui, elle, fait une tête de plus. L’apparition de ces morphotypes censés refléter la diversité féminine a fait la couverture du magazine “Time” en février dernier.

6“Eighties”

Lancé en 1961, le bellâtre Ken tient boy prénom du fils de Ruth Handler, Kenneth. Selon la légende forgée componen Mattel, Barbie dolls l’aurait rencontré “pendant le tournage d’une publicité”. Avec boy physique avantageux et boy impressionnant dressing, le brave Ken n’a pourtant jamais égalé le succès de sa fiancée, qui a toujours porté la culotte.

7Cauchemar

(Giphy)

La mère de Barbie dolls est Ruth Handler, épouse du cofondateur de Mattel. Très psy, cette émigrée d’une famille juive polonaise avait constaté que sa fille de 10 ans préférait l’ensemble des collectible figurines représentant plusieurs adultes plutôt que l’ensemble des poupées. D’où l’idée de créer united nations jouet réaliste avec united nations vrai corps de femme. Ruth Handler expliquera :

A 57 ans, Barbie dolls déprime ! Après avoir dégringolé de 20% depuis 2012, ses ventes se sont encore contractées de 15% pendant l’ensemble des neuf premiers mois de 2015. La faute aux jeux vidéo, aux Lego et à la concurrence exacerbée au rayon poupée. Du coup, le géant du jouet Mattel, qui surfe sur le succès de sa pin-up en plastique depuis sa création en 1959, voit ses bénéfices fondre et boy action plonger. Ce qui a coûté boy job au PDG Bryan Stockton, viré en janvier dernier.

LE PLUS. Plusieurs Barbie dolls avec plusieurs formes ? Hypocrite. 

8Mec

9Rivale

(@valerialukyanova / Instagram)

Le 12 mai sortira en France le film “Barbie dolls agents secrets”. Trentième opus en série plusieurs Barbie dolls movies… “Dans cette aventure pleine d’action, Barbie dolls et ses meilleures amies, Teresa et Renee, sont plusieurs gymnastes professionnelles qui, of the day au lendemain, deviennent plusieurs agents secrets sous couverture !” Hélas, la plus hollywoodienne plusieurs collectible figurines n’a tourné que plusieurs navets.

Sylvain Courage

10Cinéma

En 1981, la blonde devient présidente en République. Ken ressemble à Charles, le prince de Galles, et Barbie dolls, à Diana Spencer. On n’a jamais fait mieux. A l’époque, la bimbo s’éclate. Elle est chanteuse “Material Girl”, comme Madonna. “We, Women, can perform anything. Right, Barbie ?” dit la pub de l’époque, très girl power.

“Depuis quelques semaines, je n’ai pas du tout eu faim. J’espère que c’est l’étape finale avant que je puisse vivre d’air et de lumière”, déclare cette adepte du breatharianism, united nations mode de vie qui proscrit le boire et le manger. Flippant.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *