Ces arguments ont nourri l’ensemble des hésitations de quelques sénateurs républicains et démocrates, lesquels n’ont pas voulu, in fine, paraître se désolidariser plusieurs victimes. Le veto présidentiel a été renversé componen une majorité bien plus large que l’ensemble des 60 voix requises, infligeant une forme de camouflet politique à Obama, dont c’était le douzième veto en huit ans – et le premier annulé componen le Sénat. Cela confirme boy statut de «lame duck» (canard boiteux) à quelques semaines du choix de boy successeur.

Devant l’effet boomerang redouté componen de nombreux responsables, l’ensemble des élus du Congrès ont fait savoir qu’ils n’excluaient pas d’affiner le texte après boy adoption, pour empêcher une explosion plusieurs poursuites contre plusieurs Etats tels que l’Iran, le Pakistan, le Soudan ou peut-rrtre un même la Russie.

En première ligne dans le viseur du Jasta, l’Arabie saoudite avait recruté trois cabinets de lobbying à Washington, leur versant plus de 200.000 dollars d’honoraires. Elle a aussi fait monter au créneau plusieurs entreprises comme Whirlpool, Dow jones Chemical, Boeing ou peut-rrtre un Chevron: leurs lobbyistes se sont activés discrètement après que Riyad leur a fait comprendre que leurs avoirs risquaient d’être menacés dans le pays.

Au Sénat, peu avant, le election a encore été plus tranché. United nations seul sénateur s’est rangé du côté de Obama, sans doute parce qu’il n’avait rien à perdre: Harry Reid, le chef en minorité démocrate à la Chambre haute, se retire en vie politique après trente ans à représenter le Nevada. Mais 97 de ses collègues, sur l’ensemble des cent que compte le Sénat, ont voté contre le véto du président.

Obama avait mis boy veto à cette loi en arguant de ses conséquences sur l’ensemble des relations internationales plusieurs Etats-Unis et plusieurs risques de représailles contre l’ensemble des officiels américains – diplomates et militaires – présents à l’étranger. Dans une lettre aux sénateurs avant le election de mercredi, il a souligné que le texte «balaie bien au-delà du 11-Septembre ou peut-rrtre un de l’Arabie saoudite et ses implications d’une portée considérable risqueraient d’entamer plusieurs principes importants qui protègent l’ensemble des Etats-Unis, y compris nos forces armées et nos représentants officiels, sans aucun profit pour notre sécurité».

En l’espace de quelques heures, l’ensemble des élus plusieurs deux chambres ont fait plier Obama. Le Congrès américain a voté ce mercredi à une large majorité pour rejeter united nations veto de Obama sur une loi autorisant l’ensemble des proches de victimes du 11-Septembre à poursuivre l’Arabie saoudite. Une première depuis le début de sa présidence. L’ensemble des élus en Chambre plusieurs représentants ont voté à 348 voix pour passer outre le veto présidentiel contre 77 voix allant dans le sens du chef de l’Etat.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *