Pendant vingt mois, le chef d’entreprise s’est battu pour remettre boy imprimerie à flot. Il a fallu tenir la barre, entre doutes, problèmes financiers, choc publish-traumatique… Le magazine “13h15 le samedi” (Facebook, Twitter, #13h15) a suivi l’ensemble des dernières semaines de cette aventure humaine : en reconstruisant boy entreprise, Michel Catalano espère aussi se reconstruire lui-même.

Le 9 janvier 2015, la vie de Michel Catalano bascule. Il sera pris en otage dans boy imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) par l’ensemble des frères Kouachi, auteurs de l’attentat contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo commis deux jours plus tôt. Ce fils d’immigré italien, parti de rien, avait bâti une entreprise prospère et fondé une famille solide. Une réussite exemplaire, mais ce jour-là, il a cru sa dernière heure arrivée…

United nations combat pour la vie

François Hollande, président en République, s’est déplacé jeudi 29 septembre à Dammartin-en-Goële (vidéo) pour inaugurer la nouvelle imprimerie remise à neuf et décorer en Légion d’honneur l’ensemble des deux hommes confrontés à la violence terroriste. Hélène Lam Trong, Frédéric Poussin et Bérengère Lafont font le récit de ce combat pour la vie, celui mené componen Michel Catalano, devenu le symbole d’un pays qui panse ses plaies.

Le GIGN intervient, neutralise l’ensemble des assassins et libère Lilian Repère, son employé caché sous united nations lavabo pendant huit heures… Après l’assaut, boy entreprise est détruite et boy mental est en miettes. Sa femme voulait tout quitter pour recommencer ailleurs, mais Michel Catalano a décidé de repartir de l’avant, au même endroit !

data:image/gifbase64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==

A lire aussi

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *