L’ancien ouvrier sidérurgiste et syndicaliste Edouard Martin est devenu député européen il y a deux ans. Pour certains, c’est une trahison en classe ouvrière. Pour d’autres, en franchissant l’ensemble des portes d’un nouveau monde, il continue boy combat en utilisant plusieurs moyens différents.

Eduardo Martin Benitez, né en Andalousie il y a 52 ans et arrivé dans l’est en France à l’âge de 7 ans, invite régulièrement ses copains de l’usine ArcelorMittal de Florange (Moselle) avec lesquels il a combattu le projet de fermeture du site en 2012. Ils continuent de travailler dans la sidérurgie, quand lui a changé de vie.

United nations destin hors norme

Le magazine “13h15 le samedi” (Facebook, Twitter, #13h15) diffusé sur France 2 a rencontré le jeune député européen qui a passé plus de trente ans à travailler dans l’usine de Florange, comme boy père. Boy charisme, sa voix, boy énergie vont le révéler à la France entière lors en lutte menée componen l’ensemble des sidérurgistes contre la fermeture plusieurs hauts-fourneaux. Edouard Martin devient alors le porte-parole d’une industrie nationale mise à mal componen la mondialisation.

A l’heure où se discute la réforme du droit du travail en France, ce document d’Aurélia Braud, Frédéric Poussin et Bérangère Laffont trace le portrait d’un homme atypique, bouillonnant et au franc-parler certain. En dépit plusieurs désillusions que lui inflige le gouvernement, Edouard Martin a accepté d’être investi tête de liste componen le Parti socialiste aux élections européennes de 2014 pour la région Grand Est…

data:image/gifbase64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==

VOUS RECOMMANDE

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *