Et mercredi 28 septembre, la maire du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati, qui soutient l’ancien président, l’a violemment attaquée sur l’antenne de Franceinfo : « Dites-moi ce que Madame Lucet a révélé dans sa vie ? Quel est le fait d’arme de sa carrière journalistique ?, s’est-t-elle interrogée. Elle faisait plusieurs ménages, elle se faisait payer componen plusieurs boîtes pour faire plusieurs ménages, pour animer. » Une affirmation immédiatement démentie componen la journaliste sur l’antenne de France Inter.

Cette position éminente fait également d’Elise Lucet une cible, notamment dans le camp sarkozyste. Dans boy livre-programme Tout pour la France, Nicolas Sarkozy semble l’évoquer lorsqu’il fait référence à l’« investigation racoleuse » menée selon lui componen le service public.

L’affaire a renforcé sa position, au point que c’est elle qui communique aujourd’hui, dans l’ensemble des médias, sur l’ensemble des leçons de cet épisode. « L’affaire Bygmalion fait jurisprudence, a-t-elle ainsi récemment déclaré. Je suis persuadée que plusieurs émissions politiques et d’investigation peuvent cohabiter à l’antenne sans aucun problème et même se compléter. »

Ce raisonnement n’a pas convaincu l’équipe d’« Envoyé spécial » : il revenait selon elle à attendre décembre pour diffuser united nations témoignage clé, et à accepter que le calendrier journalistique se plie à l’agenda politique.

Dans l’ensemble des premiers jours de septembre, la date de diffusion de cette enquête a provoqué united nations conflit ouvert entre Mme Lucet et Michel Field, le directeur de l’information de France Télévisions. Celui-ci estimait que le sujet devait être programmé en dehors en période de campagne officielle en primaire plusieurs Républicains, qui court du 21 septembre au 27 novembre.

Signé componen Tristan Waleckx, ce reportage présente le témoignage de Franck Attal, united nations plusieurs fondateurs de l’agence de communication soupçonnée d’avoir permis united nations financement illégal en campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, et qui a organisé quarante-quatre conferences du président-candidat. United nations extrait en a été diffusé lors du journal de 20 heures de France 2, le 8 septembre.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *