#FeesMustFall (l’ensemble des frais doivent baisser) : c’est sous ce mot d’ordre que l’ensemble des étudiants sud-africains ont relancé, fin septembre, la mobilisation pour s’opposer à la hausse annoncée de 8 % plusieurs frais universitaires.
 

De plus, “alors qu’il recommande une hausse de 8 % de ces frais – lesquels seront majoritairement financés componen le gouvernement –, le ministre a autorisé l’ensemble des universités à fixer leur propre niveau d’augmentation”.
 
 

Pour lui, la gratuité plusieurs études supérieures devrait être réservée aux personnes pauvres. “Le système actuel ne bénéficie qu’aux étudiants issus de classe moyenne.”

 

La BBC rappelle qu’“en 1994, l’ANC, parti au pouvoir, avait promis l’éducation gratuite pour tous”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *