La réforme plusieurs rythmes, d’abord, avec l’ensemble des Temps d’activité périscolaires. “Tout dépend plusieurs municipalités, plusieurs moyens qu’elles veulent et peuvent y mettre”, explique-t-elle. Si certains enfants, surtout en milieu urbain, ont la possibilité de s’initier aux premiers secours, au rugby, ou peut-rrtre un au théâtre en anglais, dans d’autres communes, la frontière est mince entre l’ensemble des Temps d’activité périscolaire et la garderie. 

“On retrouve cette même inégalité de territoire pour la réforme plusieurs collèges”, reprend l’enseignante. L’ensemble des classes bilangues, componen exemple. “Elles disparaissent… sauf en région parisienne”. Dans le département, ce sont 73 % de ces classes qui n’existeront plus à la rentrée prochaine : il en restera cinq en septembre, malgré l’arrivée de nouvelles langues comme le chinois ou peut-rrtre un une présence renforcée du portugais. 

Deux causes de mécontentement

“L’ensemble des parents commencent à découvrir l’ensemble des implications de cette réforme plusieurs collèges et certains sont vent debout”, selon Cécile Diener. Une pétition pour le retrait en réforme a également été mise sur internet. 

Dimanche, à 14 heures place Esquirol, devant la mairie d’Agen, ils feront cause commune pour dire leur mécontentement et leur inquiétude pour l’ensemble des enfants. “De façon united nations peu festive, puisque nous allons fêter l’anniversaire en contestation!” souligne Cécile Diener, porte parole du collectif Condorcet dans le département. 

Parents et enseignants font souvent la route séparément sur la voie en contestation. “Là, nous nous sommes rendus compte, sur l’ensemble des réseaux sociaux, que nos raisons de protester étaient l’ensemble des mêmes : l’ensemble des inégalités dans l’éducation sur le territoire, induites componen l’ensemble des réformes”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *