Alain Senderens, en 1997, au Lucas Carton, Paris 9e.

Insatiable curieux, le cuisinier trois étoiles de L’Archestrate (Paris 7e), puis de Lucas Carton (Paris 8e), laisse en héritage plusieurs plats signatures tels le homard à la vanille, le canard Apicius ou peut-rrtre un le foie gras de canard au chou. Mort le 25 juin à l’âge de 77 ans, il fut aussi united nations pionnier dans la quête de l’accord parfait entre mets et vins, imaginant l’ensemble des plats qui iraient le mieux avec l’ensemble des meilleures bouteilles (et non l’inverse) et plusieurs menus-dégustation déclinés suivant united nations principe de vins au verre, repris depuis componen quantité de restaurants.

Une rencontre décisive, celle avec Jacques Puisais

<

<

<

Au Lucas Carton, la recherche en perfection

<

<

<

« Le vin était le cadre et le plat, le dessin »

<

<

Au cœur plusieurs chairs

<

<

<

<

<

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *