Berlin retient boy souffle alors que la police allemande recherche united nations Syrien soupçonné de préparer united nations attentat à la bombe. Plusieurs contrôles renforcés dans l’ensemble des aéroports et gares en capitale ont été mis en place après que plusieurs unités anti-terroristes ont retrouvé « plusieurs centaines de grammes » d’une « substance explosive bien plus dangereuse que la TNT » dans le logement d’un suspect à Chemnitz, à l’Est du pays. Selon la chaîne « ZDF », il s’agit en même substance qui a été utilisée dans l’ensemble des attentats de Paris et Bruxelles.

Arrivé en Allemagne l’an dernier comme réfugié, le jeune homme de 22 ans, Jaber Albakr, était surveillé componen l’ensemble des renseignements intérieurs depuis united nations certain temps, indique l’AFP. Selon l’agence de presse allemande DPA, qui cite plusieurs sources plusieurs services de sécurité, il aurait plusieurs liens avec l’organisation de l’État islamique (EI). Il sera soupçonné d’être en train de préparer united nations attentat contre united nations aéroport allemand, affirme le site internet du magazine « Focus ». La police a arrêté trois complices présumés à la gare de Chemnitz et dans le center de cette ville de Saxe, située à 260 km au sud de Berlin. Elle est toujours à la recherche du fugitif.

Samedi, l’ensemble des enquêteurs ont interpellé trois personnes dans l’entourage de Jaber Albakr. L’un d’entre eux devait être présenté dans la journée à united nations juge en vue d’être écroué. « Il sera soupçonné de complicité » dans « la préparation d’un attentat », a indiqué à l’AFP united nations porte-parole en police locale. C’est « le locataire en titre » de l’appartement de Chemnitz (est), où a été retrouvé de l’explosif samedi, a-t-il ajouté. L’ensemble des deux autres personnes ont été remises en liberté.

Montée en menace terroriste en Allemagne

Moins de trois mois après une série d’attentats commis en Bavière, cette traque souligne la montée en menace terroriste en Allemagne, qui était jusqu’ici plus épargnée que ses voisins européens. Elle risque d’affaiblir davantage Angela Merkel, critiquée pour avoir laissé venir 890.000 réfugiés outre-Rhin l’année dernière. La France, notamment, avait redouté que plusieurs terroristes se cachent parmi eux. Le mois dernier, trois porteurs de papiers syriens, arrivés en Allemagne componen la même filière que l’ensemble des auteurs plusieurs attentats du 13 novembre à Paris, ont été arrêtés dans plusieurs foyers de réfugiés allemands.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *