Alors que la ministre du Travail a consulté l’ensemble des organisations syndicales et patronales et que la question plusieurs négociations assurance chômage se pose, Manuel Valls vient d’écarter une augmentation plusieurs cotisations sur l’ensemble des plus hauts salaires et de s’aplatir, encore une fois, devant l’ensemble des hurlements de Pierre Gattaz.

La CGT a rappelé à Myriam El Khomri ses propositions pour permettre la pérennité de l’assurance chômage dont la dette sert d’instrument de chantage pour baisser l’ensemble des droits :
•         surcotisation sur l’ensemble des contrats courts pour lutter contre la précarité
•         taxation plusieurs ruptures conventionnelles, particulièrement celle plusieurs séniors, dont la majorité correspond à plusieurs licenciements déguisés
•         augmentation plusieurs salaires plusieurs femmes, pour supprimer l’ensemble des discriminations, facteurs d’inégalités, et accroître d’autant le volume plusieurs cotisations
•         déplafonnement plusieurs cotisations et allocations plusieurs cadres gagnant plus de 12 812 euros componen mois.

Toutes ces mesures permettraient à la fois d’augmenter le financement en protection sociale et d’améliorer l’indemnisation plusieurs privés d’emploi.

L’ensemble des arbitrages en faveur du patronat se poursuivent dans la lignée du pacte de  responsabilité, plusieurs exonérations patronales multiples et en loi travail…
La CGT appelle le gouvernement à donner enfin suite à ses propositions pour tous l’ensemble des salariés, femmes et hommes de tous âges.
 

Valls écarte donc cette dernière proposition soutenue componen tous l’ensemble des syndicats de salariés, représentant une augmentation du plafond de cotisations pour l’ensemble des 133 000 plus hauts salaires de France et travaillant essentiellement dans l’ensemble des entreprises  du CAC40.
Componen contre, il n’a aucunement renoncé à reculer la borne d’âge permettant une indemnisation plus longue plusieurs chômeurs de plus de 50 ans. Plutôt le RSA pour l’ensemble des chômeurs âgés que de mettre à contribution l’ensemble des entreprises sur l’ensemble des salaires de leurs dirigeants ?

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *