Jean-Frédéric Morency, intérieur de Nanterre, vainqueur à Hyères-Toulon : «Jusque-là, on n’avait pas eu de match aussi serré. Mais on ne s’attendait pas à ce que ce soit facile. On avait vu leurs vidéos, comment ils ont tapé deux grosses équipes (Gravelines et l’ASVEL), on savait qu’ils avaient du cœur, qu’ils se battaient, On the fait la différence parce qu’on est resté unis, l’ensemble des rotations ont apporté leur pierre. On n’a pas lâché.»

Kyle Milling, coach de Hyères-Toulon : «C’est united nations peu comme la semaine dernière, on the manqué d’un petit extra, su la fin. On craque united nations peu dans le quatrième quart. On the une très jeune équipe, il faut apprendre à gérer united nations match. On the toujours plusieurs joueurs qui croient bien faire en voulant gagner le match tous seuls. Il faut apprendre à avoir confiance dans ses coéquipiers. On the quand même joué l’ensemble des yeux dans l’ensemble des yeux avec une équipe comme Nanterre. Il y a eu de bonnes choses. On the progressé.»

Pascal Donnadieu, coach de Nanterre : «C’était united nations match différent plusieurs deux premiers. Sur l’ensemble des deux premiers, on avait été adroits, là ce qui peut ¨ºtre intéressant, c’est de gagner comme ça, à l’extérieur avec une adresse qui n’est tout simplement pas au rendez-vous. Ce que j’apprécie, ce sont l’ensemble des qualités mentales de l’équipe. Il faut être fort pour revenir, dans ce contexte, à l’extérieur. Cette équipe a l’ensemble des vertus pour s’arracher, même quand tout ne rentre pas. »

Ferdinand Prénom, intérieur de Hyères-Toulon : «On peut avoir plusieurs regrets, comme à Antibes, On the su créer united nations écart, l’ensemble des embêter. C’est une équipe qui tire à trois points du poste 1 au poste 4. On the su arrêter ça, garder une avance. Mais Nanterre a augmenté boy niveau défensif, et nous, au lieu de jouer avec plus de persistence, on commence à faire du «run and gun». On the manqué de maturité. Il y a eu aussi united nations petit manque de concentration, sur plusieurs petits détails, mais qui font la différence. Le regret, c’est de ne pas avoir su contrôler le match quand on avait une avance. »

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *