Votée en février dernier, la mesure devait s’appliquer dès janvier 2017. Dans le Haut-Rhin, l’ensemble des 20 000 bénéficiaires du RSA auraient dû effectuer sept heures de bénévolat componen semaine pour percevoir leur allocation. À l’Assemblée nationale, la polémique avait fait rage. “Il y a plusieurs hommes et plusieurs femmes qui n’ont pas d’autres moyens de survivre”, estime Olivier Faure, député PS de Seine-et-Marne. Plusieurs avis très partagés aussi chez l’ensemble des allocataires concernés. “Moi, ça me ferait sortir de chez moi”, témoigne une femme. “C’est lamentable”, dit une autre.

Plusieurs avis partagés

Le tribunal administratif lui interdit d’imposer plusieurs heures de bénévolat en échange du RSA, mais le président du Conseil départemental du Haut-Rhin persiste et signe. “On veterans administration essayer d’inciter l’allocataire pour qu’il accepte cet engagement de sept heures componen semaine”, explique Éric Straumann.

A lire aussi

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *