(Photo archives Fred Morvan) (Photo archives Fred Morvan)

Le juge qui a décidé la libération en 2007 de Bertrand Cantat dit aujourd’hui “comprendre l’émotion suscitée” componen la Une consacrée à l’artiste componen L’ensemble des Inrocks mais pas l’ensemble des “réactions violentes”.

< < < < < < < <

One Comment

  1. C’est bien la preuve que les fonctionnaires ne sont pas payés pour comprendre!

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *