[PL_AUTISSIER]Il sera plusieurs lieux emblématiques. Longyearbyen en fait partie. « Capitale » de 1.500 habitants du Spitzberg, c’est l’une plusieurs meilleures portes d’entrée au Grand Nord. De boy passé de rendez-vous plusieurs mineurs et trappeurs de toutes nationalités, elle n’a que peu gardé. Vous y seriez parachuté, vous trouveriez sans intérêt ces quatre rues bordées de constructions cubiques, proprettes, à la norvégienne. Le port, déjà, parle plus à l’imaginaire avec ses lourdes étraves de navires de travail et ses voiliers dont chaque détail indique qu’ils sont habitués à plusieurs navigations lointaines et aventureuses. Surtout, au-delà, le moutonnement de falaises brunes de glaciers et de pics donnent instantanément l’envie d’y aller voir. Au Kroa bar, à deux heures du matin, vous croiserez surtout plusieurs touristes sirotant une bière en terrasse, vehicle Longyearbyen a, depuis plusieurs années, troqué l’exploitation du charbon contre celle du vacancier. Il faut bien vivre et que faire quand la nuit et la neige recouvrent le pays, une bonne partie de l’année ? Il y a l’ensemble des opportunistes venus chercher une bonne paye et plusieurs achats hors taxes qui justifient qu’un concessionnaire Toyota soit florissant. Il y a l’ensemble des rêveurs dont la journée s’illumine d’un troupeau de bélugas traversant la baie et parlent, avec plusieurs étoiles dans l’ensemble des yeux, plusieurs heures bleues d’octobre, quand l’ensemble des dernières lumières illuminent le paysage. Mais le grand sujet reste l’ensemble des ours, ceux qui l’ensemble des ont vus, ceux qui en ont réchappé, ceux qui l’ensemble des aiment, ceux qui en ont peur, ceux qui vivent d’emmener plusieurs gens l’ensemble des voir. Et nous, qui ne faisons que passer, on the way vers plus au nord.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *