Il n’a pas vu venir le coup. Lorsque, le 3 juin 2016, Nasser al-Khelaïfi, président du Paris Saint-Germain, le « flingue » entre l’ensemble des lignes lors d’un entretien donné au journal le Parisien (il annonce notamment de « gros changements » et le début d’un « nouveau cycle »), Laurent Blanc est en vacances en famille à New You are able to, baladant dans l’ensemble des rues de Manhattan boy aura d’ancien champion du monde et sa couronne de laurier d’entraîneur du PSG vainqueur de onze trophées (nationaux) en trois ans. Ce fameux week-finish plusieurs 3 et 4 juin, Laurent Blanc est en fait invité à New You are able to componen Youri Djorkaeff, qui organise pour sa fondation united nations gala de bienfaisance et une rencontre de feet amicale dans la Red Bull Arena (Nj), en compagnie notamment de Christophe Dugarry, Robert Pirès, Patrick Vieira, Thierry Henry et David Trezeguet.

Le 23 juin, Laurent Blanc, debout mais sonné, vide boy vestiaire. Le 27, la nouvelle de boy licenciement est officielle. Le…

Alerté dès le 3 juin componen ses copains en teneur de l’interview d’Al-Khelaïfi, Blanc est le seul à ne pas s’inquiéter plusieurs propos de boy président. « Quand on the su ce qu’avait dit Al-Khelaïfi, on était avec Laurent autour d’une table, raconte united nations témoin. Tout d’un coup, Youri lui lance : “Lolo, je crois que tu es sur la sellette !”Laurent lui a alors répondu en rigolant : “Mais non, t’inquiète pas, c’est pas pour moi !”Même si Laurent est très fort pour cacher ce qu’il pense, je ne crois pas du tout qu’il bluffait. Il ne s’attendait vraiment pas à ce que cela le concerne. D’ailleurs, regardez l’ensemble des photos du week-finish, il sera super souriant ! »

« Laurent Blanc est aujourd’hui en vacances, déclare-t-il le 10 juin. Il n’a pas encore eu d’appels, ni de discussions avec ses dirigeants, moi non plus. »

Pourtant, le 22 juin au matin, l’entraîneur parisien signe l’accord de résiliation de boy contrat, en présence de Jean-Claude Blanc, directeur général délégué du PSG, et d’Olivier Létang, directeur sportif adjoint. Nasser al-Khelaïfi, lui, ne vient pas. Au siège du club et dans une ambiance froide, la rencontre ne s’éternise pas. Ni grands discours, ni scène d’amour, ni règlements de comptes. Laurent Blanc, sans états d’âme, du moins en apparence, quitte le club avec 22 M€ (charges comprises) pour lui et boy staff.

Il y a trois mois, le PSG officialisait le licenciement de Laurent Blanc. Depuis, l’ancien entraîneur prend du bon temps en famille, soigne sa plaie sur l’ensemble des vegetables, taquine le ballon rond, fuit l’ensemble des médias et, sauf offre irrésistible, organise boy année sabbatique. De New You are able to aux Hauts-de-Seine, récit d’un été qui n’en finit pas.

Pour découvrir la suite, choisissez votre offre Premium

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *