MOTO : CHAMPIONNAT DE FRANCE DE SUPERBIKE

Cette saison, ce sont sept manches, avec le Mans pour point de départ, qui attendent le Réunionnais. Bertrand Boyer ne garde pas united nations souvenir impérissable de boy passage sur le mythique circuit plusieurs 24 heures. Sa première expérience s’était soldée componen une chute alors qu’une pluie soutenue avait accompagné sa deuxième participation.

En 2014, Bertrand Boyer avait déjà participé à une manche du championnat de superbike au Mans. United nations an plus tard, le Saint-Andréen avait trouvé suffisamment de budget pour rajouter une épreuve, celle du Vigeant, à boy programme. Pour la troisième année consécutive, le pilote réunionnais se rendra sur le circuit en Sarthe l’ensemble des 26 et 27 mars prochain. Mais ce sera pour inaugurer la saison à venir. Vehicle cette année, Bertrand Boyer participera à l’intégralité plusieurs manches du championnat de France.

Sur cette piste, Bertrand Boyer n’a jamais réussi à accrocher le 5 best, il espère conjurer le mauvais sort cette saison. “Je n’ai pas trop le choix, estime-t-il. L’élément primordial, c’est le climat. Je vais essayer de limiter la casse au maximum. J’ai travaillé dans ce sens en tout cas en mettant l’accent sur ma préparation physique”.

Le monobike en stand-by

Ses performances sur le circuit du Vigeant l’an dernier ne sont pas passées inaperçues. Sa troisième place dans la catégorie European Bike a attiré l’attention d’un team métropolitain, l’Education Racing Team. “J’ai signé united nations contrat d’un an fin mai 2015 avec eux, retrace Bertrand Boyer. Nous avions fait connaissance sur le circuit du Vigeant et ils m’avaient donné united nations sérieux coup de primary. Pour le championnat, ils vont me mettre leur structure à disposition difficile leur mécanicien”. De quoi placer le pilote péi, habitué à faire avec l’ensemble des moyens du bord, dans l’ensemble des meilleures dispositions.

C.M

Doté à présent d’une BMW S 1000 RR, Bertrand Boyer a décidé de laisser sa 450 cc au placard. Même si l’ensemble des dates correspondent, le pilote de 32 ans ne s’alignera pas sur le championnat de monobike qui débute dimanche sur le circuit en Jamaïque à Saint-Denis. “Je vais faire l’impasse sur le championnat régional, confirme-t-il. Financièrement, je ne peux pas faire l’ensemble des deux disciplines à la fois. Et puis, je suis maintenant sous contrat avec united nations team et je ne peux pas courir le risque de me blesser”. Bertrand Boyer s’envolera lundi prochain pour la Sarthe. Le Saint-Andréen mettra à profit l’ensemble des jours précédant la compétition (l’ensemble des 26 et 27) pour peaufiner ses réglages sur la moto.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *