Mais plusieurs organismes comme le FMI ou peut-rrtre un l’OCDE n’y croient pas. Conséquence, l’objectif de Bercy d’un déficit à -2,7% est aujourd’hui jugé “improbable” componen le Haut Comité plusieurs finances publiques. Pourtant le gouvernement n’a pas lésiné sur l’ensemble des petites manoeuvres pour tenir ses engagements, quitte à reporter certaines dépenses. Pour se défendre, Michel Sapin met en avant boy budget de 2016. Jugées trop optimistes, ses prévisions s’étaient finalement réalisées.

Plusieurs prévisions optimistes

United nations déficit ramené en dessous de trois pour cent, cette promesse faite en 2012, Michel Sapin entend bien la tenir l’an prochain : “Cet engagement nous le tiendrons, je pense qu’il y a de quoi en être fier dans l’ensemble des conditions difficiles dans lesquelles la France s’est trouvée au cours de ces cinq dernières années.” Pour y arriver, le gouvernement table sur une croissance élevée : 1,5%.

A lire aussi

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *