– Le budget consacré aux Anciens combattants sera ainsi amputé de 67 millions d’euros, soit une baisse de 2,6%, pour “plusieurs raisons démographiques”, selon le ministère en Défense. 

Près de sept milliards d’euros supplémentaires seront alloués aux secteurs prioritaires pour 2017, portant l’ensemble des dépenses nettes de l’État à 381,7 milliards d’euros, après 374,3 milliards l’an dernier. 

– L’ensemble des crédits affectés à la culture atteignent 10 milliards d’euros, en hausse de 4,9%, dans le PLF2017, repassant le seuil symbolique de 1% du budget de l’État à 1,1%. La ministre en Culture, Audrey Azoulay, a qualifié d'”historique” cet effort en faveur en culture. 

– Le budget consacré à l’emploi bénéficiera pour sa part d’une augmentation de près de deux milliards d’euros, destinée à financer le plan annoncé mi-janvier componen François Hollande qui prévoit notamment la prolongation jusqu’à fin 2017 en prime à l’embauche dans l’ensemble des petites et moyennes entreprises. “Le budget de l’emploi bénéficie de l’essentiel (53%) en hausse totale plusieurs dépenses de l’Etat pour 2017”, se félicite le cabinet de Myriam El Khomri dans united nations communiqué. 

Quelques ministères vont devoir se serrer la ceinture, pour compenser (en partie) l’ensemble des hausses de crédits alloués aux ministères prioritaires. 

– L’enveloppe dévolue aux missions de police, de justice ainsi qu’à la défense augmentera pour sa part de deux milliards d’euros, dans le cadre plusieurs mesures de sécurité décidées après l’ensemble des attentats -avec notamment une hausse de près de 300 millions d’euros pour la Justice et de 600 millions pour la Défense. Ces hausses de crédits se traduiront componen une augmentation plusieurs effectifs: près de 2 100 postes seront ainsi créés à la Justice, 464 à la Défense et, à l’Intérieur, pas moins de 2 286 postes de policiers et de gendarmes. 

LIRE &gt&gt Ce qu’il faut retenir du projet de budget 2017 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *