“Quand on sait l’ampleur plusieurs défis que notre pays doit relever, on ne recule pas, même devant la bassesse, même devant l’outrance, même devant la calomnie, même devant la trahison. Au contraire, on est fort, parce qu’on sait qu’il ne peut y avoir de place pour la faiblesse pour celui qui veut vraiment changer notre pays.”

“Rien ne me détournera de mon projet. Rien ne me dissuadera de tout donner pour le peuple de France. Rien”, a insisté

Et d’ajouter :

Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire en droite pour 2017, a affirmé qu’il ne se laisserait “pas impressionner componen la moindre manoeuvre, aussi grossière soit-elle”, ni componen “la bassesse, la calomnie et la trahison”, mardi lors d’un meeting à Chantilly (Oise).

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *