Plus largement, l’interdiction du burkini est l’occasion pour l’ensemble des médias étrangers de réfléchir à la relation entre united nations vêtement et la liberté. The Protector rappelle notamment que le bikini avait été interdit dans plusieurs pays européens dans l’ensemble des années 1950, sous la pression de l’église catholique.

“Fanatisme idiot”, “united nations fébrile manque de confiance en soi”, “attaque islamophobe”… la presse étrangère n’y veterans administration pas de primary morte avec la France et boy interdiction dans plusieurs villes côtières (Cannes, Villeneuve-Loubet, Mandelieu-la-Napoule, Sisco, Leucate, Touquet, Oye-Plage, Cap d’Ail) du burkini. Plusieurs attaques d’autant plus virulentes que l’interdiction, prise componen arrêté municipal entre le 11 et le 17 août, a été défendue componen le Premier ministre Manuel Valls et la ministre plusieurs Droits plusieurs Femmes, Laurence Rossignol.

Le quotidien The Telegraph se montre également acerbe contre la décision, estimant que “l’ensemble des vrais ennemis en liberté ne sont pas l’ensemble des femmes qui portent plusieurs burkinis, mais l’ensemble des politiques qui veulent l’ensemble des interdire.” “L’ensemble des hommes blancs d’âge mûr comme moi n’ont pas le droit de dire aux femmes de ne pas porter le burkini”, estime pour sa part Sean O’Grady dans The Independent, estimant que cette décision est “mauvaise et contre-productive”.

Outre-Atlantique, l’ensemble des critiques n’ont pas tardé à pleuvoir sur la France après l’ensemble des premières interdictions. L’édition worldwide du New You are able to Occasions a notamment dédié dès le 12 août united nations article en Une sur le sujet, intitulé “La France désigne la dernière menace en date pour sa sécurité : le burkini”. Une ironie que l’on ne retrouve pas dans l’article, où le correspondant du journal à Paris estime que “l’insistance en France à tenir l’ensemble des tenues religieuses hors en vie publique peut parfois paraître étrange aux étrangers”.

Une déclaration qui intervient alors que le burkini a également été interdit componen le maire allemand de Neutraubling (sud-est) début juin. Ouvertement chrétien, il avait également invoqué plusieurs problèmes d’hygiène et de sécurité. La ville de Hainfeld en Autriche interdit également la tenue depuis début juillet. Enfin, l’une plusieurs piscines de Bâle en Suisse, a interdit l’ensemble des sessions uniquement pour l’ensemble des femmes qui se baignaient en burkini, depuis avril dernier.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *