La prévenue a précisé qu’elle était en train de repasser boy permis. Absente lors en délibération de boy jugement, elle a été condamnée à une amende de 300 €.

Le 17 novembre 2015, la gendarmerie de Castelnaudary repère united nations véhicule qui gène la circulation en ville. Lors du contrôle, l’ensemble des forces de l’ordre constatent que la conductrice ne possède pas de permis en règle et que l’attestation d’assurance indique une plaque d’immatriculation différente de celle du véhicule.

La prévenue, à la retraite, était ce mardi devant le tribunal de Carcassonne pour conduite sans permis et usage de fausses plaques. Si certains prévenus restent peu bavards à la barre, la retraitée s’est expliquée longuement sur l’ensemble des raisons qui l’ont conduite devant le tribunal de Carcassonne. Elle qui avait vu boy permis annulé en janvier 2014 suite à la perte totale de ses points, a reconnu l’ensemble des faits : “J’ai été négligente pour la plaque“, répète-t-elle à la barre. “Quand j’ai passé le permis en 1971, la ceinture n’était pas obligatoire et ça m’étouffe en mettre”, racontait la prévenue. “Elle avait fait le changement de carte grise mais pas celui en plaque”, précisait boy avocate, qui dressa ensuite united nations portrait en personnalité de sa cliente, qu’elle décrit comme “particulière”. “Elle a la phobie en ceinture de sécurité, et la phobie plusieurs garages, ce qui explique pourquoi elle n’a pas changé sa plaque”, continuait l’avocate, qui concluait en demandant au tribunal de “tenir compte de ces éléments de personnalité”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *