Nouvelles

Morlaix. Agri Deiz : bienvenue à la ferme


Alors que la foule est attendue demain dimanche, la première journée d’Agri Deiz, le rendez-vous agricole finistérien, a connu united nations joli succès, ce samedi, à Morlaix.

Avec également de nombreuses animations en tout genre. Bref, de quoi séduire tous l’ensemble des publics. Dimanche, le festival est ouvert de 9 h à 18 h, au parc de Langolvas, en bordure en RN 12. Entrée : 5 €.

En complément

Plusieurs milliers de visiteurs ont arpenté l’ensemble des allées du festival de l’agriculture et de l’élevage du Finistère, où sont réunis 200 éleveurs et 80 exposants. Mais aussi, bien sûr, de nombreux animaux (600 environ). Plusieurs vaches, mais aussi plusieurs chevaux, plusieurs cochons, plusieurs volailles, plusieurs poneys, en volaille, plusieurs chiens et même plusieurs alpagas.

Morlaix. Agri Deiz : bienvenue à la ferme

Read More
Nouvelles

Des centaines de personnes dans la rue contre l’état d’urgence

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté, samedi 12 mars, pour réclamer la levée de l’état d’urgence.

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté, samedi 12 mars, à Paris et dans de grandes villes de province pour réclamer la levée de l’état d’urgence instauré après les attentats du 13 novembre.

Dans le cortège, les revendications sont nombreuses : régularisation des sans-papiers, abrogation de la loi travail, droit au logement pour tous… A Lyon, ils étaient 200 réunis sur la place des Terreaux, sous une banderole « Ni état d’urgence, ni déchéance, nous ne céderons pas ».

Ce rassemblement, à l’appel de plusieurs collectifs (« Nous ne céderons pas », « Stop état d’urgence »), associations (Cimade, Réseau d’éducation sans frontières, Droits devant !…), rejoints par des syndicats comme la CGT et des partis politiques (EELV, PCF…), était le deuxième organisé dans la capitale après celui du 30 janvier.

François, 34 ans, jugeait, « au départ », l’état d’urgence « sensé ». « Puis j’ai pris connaissance des dérives lors de la COP21 », lors de laquelle des militants écologistes ont été assignés à résidence, « et ça a commencé à vraiment me gêner. D’autant que s’y est rajoutée la déchéance de nationalité », déclare le jeune homme, monteur vidéo. Mais les trentenaires qu’il côtoie dans sa vie quotidienne « s’en fichent un peu », admet-il. « On est tous traumatisés par le Bataclan. »

Lire aussi :   L’état d’urgence repart pour trois mois, malgré un bilan contesté et mitigé

« J’ai pris connaissance des dérives »

Avec ces mesures, « on donne plus de pouvoir à la police et moins de pouvoir au peuple. La France, ce n’est pas ça », déclare Sarah, 18 ans, en première année de faculté à Paris. Pour cette jeune fille, qui a fait une bonne partie de sa scolarité « dans un pays arabo-musulman », l’état d’urgence « rajoute de la peur à la peur » alors que « nous voulons vivre ».

Dans la capitale, sous un grand soleil, plusieurs centaines de personnes ont défilé de Saint-Michel au Panthéon, aux cris de « liberté ! », « légitime défiance ! » ou encore « état d’urgence, état policier ! ».

Une cinquantaine de personnes ont organisé à Grenoble « un pique-nique festif », sur le même thème. Une centaine de personnes se sont également rassemblées à Nice et quelque 150 à Toulouse. Parmi ces dernières, d’anciens zadistes qui avaient occupé le chantier du barrage contesté de Sivens (Tarn) et dont certains ont été l’objet de perquisitions administratives autorisées par l’état d’urgence.

Lire notre analyse :   Etat d’urgence : l’ère du soupçon, du flou et de l’arbitraire

Read More
Nouvelles

Londres : united nations mystérieux parachutiste recherché

Nul ne connaît l’ensemble des intentions du parachutiste. Mais, dans le contexte d’importante menace terroriste, autorités et passants ont craint une possible action djihadiste. Daech (ou peut-rrtre un État islamique) a plusieurs fois menacé la capitale britannique. 

« Quelqu’un lui a donné united nations coup de primary pour tirer boy parachute. Puis united nations autre gars est venu et lui a dit quelque chose », a poursuivi ce témoin. « Je ne sais pas s’il disait “tu as fait united nations truc exceptionnel, tu es incroyable”, ou peut-rrtre un bien “tu es complètement idiot, qu’as-tu fait là ?” », a ajouté Justin Knock, expliquant que le parachutiste avait ensuite couru vers la station de métro la plus proche.

Aucune interpellation

La police de Londres était à la recherche d’un homme qui a disparu après avoir sauté samedi en parachute du Shard, gratte-ciel de 310 mètres, le plus élevé d’Europe occidentale. « Je l’ai vu en train de descendre entre l’ensemble des bâtiments et atterrir, puis ranger boy parachute et filer », a raconté Justin Knock, 41 ans, qui travaille à proximité de cette gigantesque tour de verre, tandis qu’une vidéo montrant la descente était diffusée sur l’ensemble des réseaux sociaux.

United nations porte-parole du Shard s’est borné à déclarer : « Nous pouvons confirmer que nous enquêtons sur united nations incident impliquant united nations visiteur ce matin. L’ensemble du bâtiment reste ouvert ». La police a été alertée dans la matinée mais n’a procédé à aucune interpellation dans l’immédiat.

Read More
Nouvelles

Syrie: le régime exclut de négocier du sort d'Assad à Genève

Mais même en cas de progrès à Genève, les groupes jihadistes Etat islamique (EI) et Front Al-Nosra, qui contrôlent la moitié du territoire syrien, continueront de combattre. Exclus de la trêve, ils restent la cible des frappes de la Russie et de celles de la coalition internationale dirigée par les Etat-Unis.

L’opposition a même durci sa position avant l’ouverture des pourparlers en déclarant que pour elle toute transition politique en Syrie devait commencer par le départ de M. Assad du pouvoir ou bien par sa mort.

Le Haut comité des négociations (HCN), qui rassemble les groupes clés de l’opposition, insiste, lui, sur la “constitution d’un corps exécutif transitoire doté de tous les pouvoirs exécutifs” et dans lequel M. Assad “n’a pas sa place”.

“Le niveau de la violence a été réduit de 80% à 90%, ce qui est très significatif”, a dit M. Kerry en Arabie saoudite, avant d’arriver à Paris pour y rencontrer dimanche ses homologues français, allemand, britannique et italien pour faire le point sur la Syrie.

Pour lui, les pourparlers de Genève marquent “une étape cruciale pour une solution politique” du conflit qui a fait en près de cinq ans plus de 270.000 morts, poussé à la fuite la moitié de la population et provoqué une catastrophe humanitaire avec notamment une crise migratoire qui a atteint les portes de l’Europe.

Par ailleurs, le chef de la diplomatie syrienne s’est montré agacé par les propos de M. de Mistura sur les élections, en soulignant que celui-ci n’avait “pas le droit de discuter de la présidentielle”. “C’est du seul ressort du peuple syrien”, a-t-il dit.

L’opposition à Genève

Déclenché par des manifestations pacifiques pro-démocratie réprimées dans le sang par le régime, le conflit est devenu complexe avec l’entrée en jeu des jihadistes et des puissances internationales et régionales.

L’ONU n’avait pas réussi à faire démarrer les pourparlers début février. Cette fois, ce démarrage est rendu possible par une trêve sans précédent entre armée et rebelles, initiée par Washington et Moscou et globalement respectée depuis son entrée en vigueur le 27 février.

Réunion multilatérale à Paris

Cette transition “ne peut pas commencer avec la présence de ce régime ou avec le chef de ce régime encore en place”, a ajouté M. Allouche au cours d’une interview dans un grand hôtel de Genève.

A l’ordre du jour des discussions prévues du 14 au 24 mars, “un nouveau gouvernement inclusif, une nouvelle Constitution et de nouvelles élections” législatives et présidentielle qui doivent être organisées dans les 18 mois sous l’égide des Nations unies, selon l’émissaire de l’ONU Staffan de Mistura.

“Nous ne négocierons avec personne qui veut discuter de la présidence. Bachar al-Assad est une ligne rouge et si (les dirigeants de l’opposition) veulent continuer avec cette position, c’est mieux qu’ils ne viennent pas” à Genève, a lancé le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Mouallem, lors d’une conférence de presse à Damas, avant que ne soient connues les déclarations de M. Allouche.

Alors que la guerre dévastatrice en Syrie entre le 15 mars dans sa sixième année, le sort de M. Assad reste l’une des principales pommes de discorde entre le régime et l’opposition qui exige, comme ses alliés étrangers, son départ.

Le négociateur en chef Mohammed Allouche et le président de la délégation de l’opposition, Assad al-Zoabi, sont arrivés samedi à Genève au moment où le régime menaçait de ne pas participer aux discussions si l’opposition n’était pas sur place lundi.

Le régime syrien a prévenu samedi que le sort du président Bachar al-Assad était une “ligne rouge” et a exclu d’aborder cette question avec l’opposition lors des négociations indirectes prévues à partir de lundi à Genève.

L’issue des discussions reste très incertaine tant le fossé est grand entre le régime, soutenu par la Russie et l’Iran, et l’opposition appuyée par les Occidentaux, en premier lieu les Etats-Unis, ainsi que la Turquie et des pays arabes.

Avant le lancement des discussions intersyriennes, le secrétaire d’Etat américain John Kerry a annoncé que des observateurs russes et américains se pencheraient sur les quelques violations de la trêve lors de réunions à Genève et Amman.

“Nous considérons que la période de transition doit débuter avec la chute ou la mort de Bachar al-Assad”, a déclaré à deux agences de presse dont l’AFP le négociateur en chef de l’opposition syrienne, le chef rebelle salafiste Mohammed Allouche.

Read More
Nouvelles

Tampon sans contestation

United nations jeune conducteur perd la vie sur la RN3

  • Route du littoral : probable réouverture partielle demain matin

    Deux filles et united nations garçon s’en prennent aux policiers

  • Mercredi 09 Mars 2016

    Lundi 07 Mars 2016

  • Retrouver toute l’actualité en semaine à la Réunion

    Mardi 08 Mars 2016

  • Jeudi 10 Mars 2016

    Encore united nations mois de basculement au moins

  • Route du littoral : réouverture en mode basculé

    Sainte-Marie : le “monstre” avait déjà frappé en 2013

  • Samedi 12 Mars 2016

    Vendredi 11 Mars 2016

  • Dimanche 06 Mars 2016

    Une fillette agressée : chasse à l’homme à Sainte-Marie

Read More
Nouvelles

Bordeaux : united nations jeune homme découvert grièvement blessé à la tête

L’hypothèse selon laquelle il aurait été heurté componen united nations tram est envisagée.

Un homme d’une vingtaine d’années a été découvert tôt ce samedi matin componen plusieurs passants, rue Carle Vernet à Bordeaux, près en ligne de tram.

Accident avec united nations tram ?

Le jeune homme n’avait pas de papier d’identité et était grièvement blessé à la tête et au pied.

Une enquête de police est en cours.

Read More
Nouvelles

A Berlin, Edward Snowden répond à Obama sur le chiffrement

Edward Snowden à Berlin pendant son intervention par vidéoconférence à la conférence Logan, le 12 mars.

Edward Snowden, le lanceur d’alerte qui a révélé l’existence du système de surveillance de masse en NSA américaine, a fortement critiqué la position défendue componen le président plusieurs Etats-Unis sur le chiffrement, samedi 12 mars. La veille, Obama, invité au festival South by The west (SxSW), avait défendu l’ensemble des demandes du FBI dans le conflit qui l’oppose à Apple — le service de police fédérale demande à l’entreprise de lui fournir united nations outil pour contourner l’ensemble des protections de ses iPhones de dernière génération :

« Nous avons united nations très gros problème lorsque le président plusieurs Etats-Unis peut arguer que la position qui fait consensus chez l’ensemble des experts est une position extrémiste. »

« S’il est technologiquement possible de créer united nations appareil ou peut-rrtre un united nations système impénétrable, (…) alors comment faisons-nous pour appréhender l’ensemble des créateurs de contenus pédophiles ? Comment pouvons nous déjouer plusieurs plans terroristes ? Il faut faire quelques concessions. » 

M. Snowden ne pense pas non plus que la solution puisse venir d’une victoire, juridique ou peut-rrtre un technologique, d’Apple, dans boy brazier de fer avec le FBI. « Nous laissons une entreprise multinationale défendre nos droits, est-ce normal ? ». La solution, pour lui, viendra de nouveaux protocoles de communication, conçus pour être sécurisés componen défauts, et qui auraient l’avantage d’être transfrontaliers. « Je ne suis pas communiste », a dit M. Snowden, après avoir concédé qu’il pensait parfois avoir été « trop conservateur ».

Lire :   Chiffrement : pour Obama, l’ensemble des téléphones ne doivent pas être plusieurs « boîtes noires »

Pour le lanceur d’alerte, la solution au conflit entre Apple et le FBI, et plus généralement la protection plusieurs droits fondamentaux plusieurs utilisateurs d’Internet, n’est plus à chercher du côté plusieurs gouvernements et plusieurs élus. « Réformer le droit, changer le système de l’intérieur est en théorie la solution idéale, c’est la manière dont l’ensemble des choses devraient fonctionner. Mais l’ensemble des programmes de surveillance de masse étaient déjà illégaux, et cela n’a pas empêché l’ensemble des services de renseignement de l’ensemble des concevoir et de l’ensemble des utiliser ».

« S’approprier l’ensemble des moyens de communciation »

« Mais au siècle dernier, une idée forte était celle de s’approprier l’ensemble des moyens de production. Je pense que nous devons nous approprier nos moyens de communication. (…) Le président plusieurs Etats-Unis nous dit que nous sommes face à united nations équilibre à trouver entre vie privée et sécurité. C’est faux. Nous pouvons avoir l’ensemble des deux, mais uniquement si nous avons l’ensemble des deux : il n’y a pas de sécurité sans droit à la vie privée. »

Une déclaration qui a stupéfait Edward Snowden, qui a rappelé, samedi à Berlin alors qu’il intervenait componen vidéoconférence au Logan symposium, que tous l’ensemble des experts en sécurité informatique s’accordent à dire qu’il est impossible de ménager united nations « accès restreint » à united nations « petit nombre de personnes » sans mettre en péril l’ensemble d’une technique de protection :

Lors de boy intervention, M. Snowden a aussi évoqué à plusieurs reprises la France, pour critiquer plusieurs mesures votées après l’ensemble des attentats de novembre, qu’il a qualifiées « d’incroyablement intrusives ». Il an advantage particulièrement critiqué united nations amendement à la dernière loi sur le terrorisme, adopté componen le Parlement en première lecture, qui prévoit plusieurs sanctions pour l’ensemble des entreprises qui refuseraient de donner accès à plusieurs données chiffrées. « Nous devons faire united nations choix. Voulons-nous vivre dans une société sous contrôle, ou peut-rrtre un voulons-nous vivre dans une société libre ? Parce que sur ce point en revanche, nous ne pouvons pas avoir l’ensemble des deux en même temps ».

Il faudrait, selon Obama, « créer united nations système au chiffrement aussi fort que possible, à la clé aussi sécurisée que possible, mais accessible à united nations tout petit nombre de personnes, pour plusieurs problèmes précis et importants sur lesquels nous sommes d’accord. »

Read More
Nouvelles

United nations monument aux morts profané componen une inscription pro-Daech

L’ensemble des stèles ont été maculées d’huile de vidange et de peinture noire, l’inscription « Daesh (sic) » et plusieurs injures contre plusieurs policiers du secteur ont été portées sur l’édifice, selon Le Progrès.

Plusieurs murs d’un bâtiment abritant deux associations intergénérationnelles ont componen ailleurs été taggés.

Profonde indignation face à la profanation du monument aux morts de #RivedeGier. La réponse doit être implacable ! pic.twitter.com/SzRBJohmRQ

Plusieurs stèles du monument aux morts de Rive-de-Gier (Loire) ont été vandalisées dans la nuit de vendredi à ce samedi.

Aucune interpellation n’a encore eu lieu.

Read More
Nouvelles

Hands: l’ensemble des Françaises d&#039Olivier Krumbholz qualifiées pour l&#039Euro-2016

Avec quatre victoires en quatre matches, l’ensemble des Bleues sont certaines de terminer à l’une plusieurs deux premières places de leur groupe et d’aller en Suède en décembre prochain.

L’ensemble des Françaises ont creusé l’écart dès le début du match (4-) et ont mis united nations deuxième coup d’accélérateur au milieu en seconde période (6-1 pour mener 22-14 à dix minutes en fin).

Dans ces deux matches contre l’Allemagne, l’ensemble des deux premiers en nouvelle ère Krumbholz, on the retrouvé la patte du Messin: united nations jeu fondé sur la dureté en défense et la vitesse plusieurs contre-attaques. L’ensemble des Allemandes, déjà battues componen l’ensemble des Françaises du temps d’Alain Portes, se sont enferrées dans le mur bleu, donnant de nombreuses occasions de courses aux ailières françaises Chloé Bulleux (5 buts) et Siraba Dembélé (4 buts). L’arrière Allison Pineau a été très bonne (8 buts), comme mercredi en Allemagne (24-21).

“On avait peur d’un peu de décontraction, ça n’a pas été du tout le cas. Il y a eu une bonne défense et plus de contre-attaques que mercredi. C’est united nations très bon match qui nous permet d’aborder le TQO dans united nations bon état d’esprit”, a commenté Krumbholz au micro de BeinSport.

L’ensemble des Françaises ont été reprises en primary fin janvier componen Olivier Krumbholz, leur ancien sélectionneur entre 1998 et 2013, après le départ d’Alain Portes. Ce dernier avait été visé componen une campagne de déstabilisation sur l’ensemble des réseaux sociaux à la suite de l’échec du Mondial-2015, en décembre, au Danemark.

L’ensemble des handballeuses françaises ont validé leur ticket pour l’Euro-2016, à deux matches en fin plusieurs qualifications, en battant l’Allemagne, pour la deuxième fois en quatre jours, 25 à 19 samedi à Nîmes, sous la houlette d’Olivier Krumbholz, de retour aux commandes.

Leurs deux dernières rencontres, face à l’Islande et à la Suisse en juin, leur serviront de préparation aux jeux Olympiques, si toutefois elles gagnent leur billet pour Rio au tournoi de qualification (TQO) de Metz le week-finish prochain face aux Pays-Bas, à la Tunisie et au Japon. Une tâche largement à leur portée, d’autant que l’ensemble des deux premiers seront qualifiés.

Read More
Nouvelles

Loi travail. En fac à l’usine, l’ensemble des visages en colère

C’est non. Le projet de loi El Khomri de casse du Code du travail ne passe pas. Tout bénef pour le Medef, il ruine tous l’ensemble des droits plusieurs salariés. Licenciements facilités, temps de travail augmenté selon le bon vouloir du patronat, heures supplémentaires moins payées, indemnités plafonnées devant l’ensemble des prud’hommes, référendums dans l’ensemble des entreprises pour affaiblir l’ensemble des syndicats…

Read More