Sport

Feet – C1 – Real – Ligue plusieurs champions : Zinédine Zidane (Real Madrid) se méfie de Wolfsburg

Ne pas se croire favori, respecter l’adversaire : au moment même où Laurent Blanc a commenté à Paris le tirage au sort qui a réservé Manchester City au PSG en quarts de finale en Ligue plusieurs champions, Zinedine Zidane a utilisé quasiment l’ensemble des mêmes mots à Madrid à propos du futur adversaire du Real dans la compétition, Wolfsburg, disant s’attendre à affronter «united nations adversaire très fort». «On dit beaucoup de choses mais si Wolfsburg en est arrivé là, c’est qu’il y a une raison, a réagi l’entraîneur en Maison Blanche. Et s’ils ont terminé premiers de groupe lors en première phase (devant le PSV Eindhoven, Manchester U . s . et le CSKA Moscou), c’est qu’il y a aussi une raison. L’ensemble des matches de Ligue plusieurs champions, il faut l’ensemble des jouer avant de prétendre quoi que ce soit.»

Le Real Madrid aura l’avantage sur le PSG de recevoir au retour.

Rugby : le Pays de Galles mène face à l’Italie

67′ Transformation réussie componen Priestland pour Pays de Galles ! En gold coin à gauche, le demi d’ouverture remplaçant ajuste sa première tentative et porte le score à 53-14. 65′ Essai de Moriarty pour Pays de Galles ! Suite à united nations bon coup de pied de J. Davies, l’ensemble des Diables Rouges obtiennent united nations bon lancer dans l’ensemble des 22 mètres italiens. La conquête est assurée et le flanker Moriarty s’extirpe du maul pour marquer en solo. 63′ Transformation réussie componen Haimona pour Italie ! Haimona croise parfaitement cette tentative et réduit l’écart à 46-14. 62′ Essai de Garcia pour Italie ! Ce temps fort italien est bonifié componen Allan qui feinte la passe avant de s’engager et de passer l’ensemble des brazier. Garcia a suivi et intervient dans le même intervalle que boy demi d’ouverture pour bénéficier du ballon et de plonger en terre promise. 60′ Warren Gatland donne du temps de jeu plus tôt que d’habitude à certains remplaçants au vu de l’ampleur du score. Biggar sort entre autres, remplacé componen Priestland à l’ouverture. 58′ Transformation réussie componen Biggar pour Pays de Galles ! Ce coup de pied décroisé fait mouche, 46-7 désormais pour l’ensemble des Diables Rouges. 57′ Essai de Williams pour Pays de Galles ! Dans l’ensemble des 22 mètres transalpins Roberts est alerté dans le dos d’un leurre, J. Davies volleye ensuite la transmission de boy coéquipier. Williams fait parler ses cannes puis crochète pour marquer le 6e essai du Poireau ce samedi. 55′ Transformation réussie componen Haimona pour Italie ! 39-7, l’écart reste immense mais la générosité plusieurs Italiens est récompensée. 54′ Essai de Palazzani pour Italie ! On sollicite Parisse en touche, le maul bleu s’organise et progresse à la poussée. L’ensemble des trois-quarts s’en mêlent et c’est le demi de mêlée Palazzani qui marque united nations essai d’avant ! 52′ La Squadra pousse et J. Sarto, à peine entré en jeu, rate sa passe après contact à 5 mètres en ligne d’essai ! La possession demeure transalpine. 50′ Transformation réussie componen Biggar pour Pays de Galles ! 39-, l’addition risque d’être très lourde pour l’Italie. 49′ Essai de North pour Pays de Galles ! Nouvelle attaque en première primary de grande qualité plusieurs Gallois. North s’intercale dans la ligne après sa paire de centres et repique vers l’axe, prenant à contre-pied le rideau défensif. McLean est pris de vitesse ensuite et ne peut que constater l’ensemble des dégâts. 48′ Love mouvement offensif italien avec Odiete et Parisse impliqués. United nations surnombre est cependant gâché et componen la suite l’arbitre siffle united nations passage à vide à l’entrée plusieurs 22 mètres gallois. 47′ Castrogiovanni a effectué boy dernier match sous le maillot en sélection transalpine, il cède sa place à Chistolini. 46′ La transformation en gold coin de Biggar échoue à gauche. C’est le premier échec du buteur plusieurs Ospreys, 32- toutefois pour le XV du Poireau. 46′ La transformation en gold coin de Biggar échoue à gauche. C’est le premier échec du buteur plusieurs Ospreys, 32- toutefois pour le XV du Poireau. 45′ Essai de Roberts pour Pays de Galles ! Après 21 temps de jeu, Williams passe après contact à une primary à Roberts. L’ancien center du Racing 92 résiste au retour de Mclean et plonge en gold coin à droite pour marquer le 4e essai en rencontre. 43′ D’entrée de seconde période, l’ensemble des hommes de Warren Gatland jouent debout après contact pour s’infiltrer dans l’ensemble des 22 mètres transalpins. Roberts casse united nations plaquage avant d’être pris aux jambes componen Garcia. 41′ Biggar, auteur de 17 points en première période, donne le coup d’envoi du second acte. 40’+1 La pause est sifflée au Principality Stadium. Le Pays de Galles n’a pas eu à forcer boy talent pour prendre la mesure d’une équipe italienne fortement diminuée et on the way pour une triste cuillère de bois. Le spectacle est toutefois au rendez-vous avec deux équipes qui cherchent sans cesse à enflammer la partie. 40’+1 Charteris est chanceux vehicle il se met en position de hors-jeu et empêche l’ensemble des Italiens de progresser en ballon porté sans se faire sanctionner. 40′ Nouvelle pénalité sifflée en faveur plusieurs hommes de Jacques Brunel. Parisse demande à Allan, quelques secondes avant la pause, de trouver une bonne touche. 38′ Pénalité pour l’Italie dans le camp adverse. On veterans administration en touche pour tenter de marquer united nations essai mais le ballon est rendu improductif componen le pack rouge. M. Poite ordonne une mêlée pour le XV du Poireau. 36′ Second coup dur pour la Squadra Azzura en deux minutes ! Pratichetti sort à boy tour sur blessure, il sera suppléé componen Haimona au center. 35′ Bellini a quitté la pelouse, soutenu componen ses soigneurs. McLean est rentré sur l’aile gauche de l’Italie. 34′ Transformation réussie componen Biggar pour Pays de Galles ! 27- pour l’ensemble des hommes de Warren Gatland. 33′ Essai de Davies pour Pays de Galles ! Contre-attaque foudroyante plusieurs Dragons Rouges ! Le surnombre est exploité côté droit où North accélère avant de rejouer à l’intérieur. Toutes ces passes donnent le tournis aux Italiens, le Clermontois J. Daves sprinte en direction plusieurs poteaux et inscrit le 3e essai du XV du Poireau ce samedi. 31′ L’ensemble des hommes de Jacques Brunel essaient de se révolter ballon en primary dans le camp gallois. L’ensemble des attaques manquent de vitesse dans l’ensemble des enchaînements pour prendre de vitesse ce rideau défensif rouge. 30′ Transformation réussie componen Biggar pour Pays de Galles ! 20- et 15 points inscrits déjà componen l’ouvreur plusieurs Ospreys. 29′ Essai de Biggar pour Pays de Galles ! L’attaque en première primary plusieurs Gallois fait mouche au center avec Biggar et Roberts qui transpercent le rideau défensif bleu. L’ancien Racingman fixe Odiete et sert sur united nations plateau boy demi d’ouverture pour united nations essai entre l’ensemble des perches. 28′ Belle défense du rideau défensif bleu avec notamment united nations plaquage rugueux de Garcia sur Roberts ! Au large, la passe sautée de J. Davies rebondit devant B. Davies avant de sortir en touche. 27′ Une munition confisquée en touche componen Faletau puis une faute italienne dans united nations ruck remettent la pression sur la Squadra Azzura. Touche à suivre dans l’ensemble des 22 mètres. 26′ Pourtant dans le collimateur de M. Poite, Castrogiovanni hérite d’une pénalité en mêlée. La Squadra veterans administration s’offrir united nations bol d’air grâce au jeu au pied d’Allan. 24′ Belle séquence plusieurs avants britanniques, ils jouent debout après contact avec notamment une deuxième ligne active au coeur du jeu. Le cuir ressort vers Biggar qui transmet devant lui à Faletau. Mêlée sifflée pour l’Italie dans ses 22 mètres. Ce n’est tout simplement pas forcément united nations cadeau pour ce pack bleu, en souffrance depuis le coup d’envoi. 22′ L’ensemble des hommes de Warren Gatland envoient du jeu depuis n’importe quelle zone du terrain. En l’occurrence J. Davies volleye une passe pour éviter une montée en pointe. C’était le jeu mais cette transmission sort en touche. 21′ Pénalité de Biggar pour Pays de Galles ! M. Poite est revenu sur une position de hors-jeu de Castrogiovanni qu’il a d’ailleurs rappelé à l’ordre, fatigué d’entendre plusieurs contestations. Dans l’axe, Biggar rajoute trois points dans l’escarcelle galloise (13-). 20′ La Squadra est fixée au center, l’ensemble des Dragons Rouges éjectent alors à gauche où Williams fait preuve de gourmandise ! Il oublie Amos et se fait pousser en touche componen Odiete, Sarto et Pratichetti ! 19′ Pénalité contre la mêlée italienne. Webb joue cette pénalité à 5 mètres mais il ne peut s’offrir united nations doublé, il sera plaqué componen Palazzani, pile poil juste devant M. Poite ! L’arbitre adresse united nations carton jaune logique au demi de mêlée transalpin. 18′ Coup de pied millimétré de Biggar dans le dos de Bellini. Odiete arrive en premier mais il sera plaqué dans boy en-but componen l’ensemble des chasseurs gallois. 17′ Tipuric ne peut tenir sa place, il quitte la pelouse prématurément. Moriarty le remplace au sein en troisième ligne britannique. 17′ Le match est interrompu, l’ensemble des soigneurs interviennent auprès de Tipuric. Le flanker du Poireau est mal retombé après united nations saut en touche. 17′ Après une course d’Odiete refoulée, c’est Allan qui recule à l’impact. L’ensemble des hommes de Jacques Brunel souffrent de plus en plus. 15′ Pénalité de Biggar pour Pays de Galles ! Indisciplinés, l’ensemble des Transalpins sont pénalisés dans l’axe du terrain et permettent à Biggar d’enquiller trois points faciles (10-). 14′ L’ensemble des hommes de Warren Gatland imposent united nations rythme d’enfer, balayant la pelouse sur toute la largeur à plusieurs reprises. Heureusement que Minto veille, en plus d’asséner united nations plaquage violent à North, il endigue united nations gros surnombre gallois côté droit. 12′ Nouvel engagement prématuré en mêlée italienne, brazier cassé sifflé pour le Pays de Galles, Webb joue vite à la primary. 10′ Le pack bleu s’engage trop tôt, brazier cassé accordé aux Gallois. Biggar trouve une touche à hauteur en ligne médiane. 9′ L’Italie demeure dans l’ensemble des 22 mètres britanniques et contraint l’ensemble des locaux à réaliser de gros efforts pour conserver la possession. Mêlée à venir pour Webb. 7′ United nations ballon perdu a failli profiter à Sarto sur l’aile droite italienne. Lors en touche qui en découle, l’ensemble des Diables Rouges prennent plusieurs risques en jouant à la primary devant leurs poteaux ! J. Davies rassure tout le monde en tapant au pied. 5′ Transformation réussie componen Biggar pour Pays de Galles ! 7- en faveur du XV du Poireau. 5′ Essai de Webb pour Pays de Galles ! Prise de balle de Tipuric en fond de touche suivie d’un maul. Le cuir tombe, Webb le ramasse et s’offre united nations essai tel united nations avant, en percussion malgré Sarto et Allan. 4′ La mêlée bleue souffre et c’est ensuite le demi de mêlée Palazzani qui se fait renverser componen Roberts au center. Derrière, Parisse maîtrise mal le coup de pied à suivre gallois, Odiete concède une touche à 5 mètres de boy en-but. 2′ Pas de temps mort depuis le coup d’envoi. L’ensemble des hommes de Warren Gatland produisent du jeu sur l’ensemble en largeur. Suite à united nations plaquage de grande qualité de Sarto sur Amos, l’Italie répond componen united nations jeu offensif depuis sa moitié de terrain. Parisse et Sarto progressent en touche vers le center. 1′ Le coup d’envoi est botté componen Allan. 0′ Pour sa dernière sur le banc transalpin, Jacques Brunel rappelle Allan à l’ouverture et lance Pratichetti au center pour pallier l’absence de Campagnaro. Le capitaine Parisse est entouré de Minto et Zanni en troisième ligne et enfin le vétéran Castrogiovanni est titulaire au poste de pilier droit. 0′ Privé de boy capitaine Warburton, c’est Lydiate qui veterans administration emmener l’ensemble des Dragons Rouges ce samedi avec Tipuric et Faletau à ses côtés en troisième ligne. G. Davies débute sur le banc, c’est Webb qui peut ¨ºtre associé à Biggar en charnière tandis que Roberts et le Clermontois J. Davies composent la paire de centres. Cuthbert sur le flanc, c’est Amos qui occupe l’aile gauche. 0′ Le Pays de Galles reçoit l’Italie au Principality Stadium dans le cadre en 5e et dernière journée du Tournoi plusieurs 6 Nations 2016. Promise à la dernière place, la Squadra Azzura se dirige également vers la cuillère de bois, soit cinq défaites en autant de rencontres dans la compétition. Le XV du Poireau finira pour sa part cette édition en deuxième position derrière l’Angleterre en cas de victoire ce samedi. 0′ Le coup d’envoi en rencontre sera donné à 15h30.

Euro 2016 : obtenir plusieurs billets, united nations vrai parcours du combattant

“En fait, tu te dis que tu n’auras jamais de place. Je ne sais pas comment font l’ensemble des gens… Je me dis que c’est quasiment impossible. Je vais continuer pour la forme mais je n’ai pas grand espoir”.

L’idée, c’était d’éviter le système du ‘premier arrivé, premier servi’, qui peut ¨ºtre profondément injuste pour ceux qui ne peuvent pas se connecter parce qu’ils sont, componen exemple, au travail, nous assure-t-on. De plus, lors en première phase, united nations quota était réservé aux personnes habitant à proximité plusieurs villes accueillant plusieurs matchs. Plusieurs centaines de milliers de personnes n’ont pas pu avoir plusieurs billets. Ce sont malheureusement l’ensemble des aléas habituels lors d’événements de ce type…”

United nations million de tickets était commercialisé lors de cette première étape. Selon l’organisation de l’Euro 2016, le site avait enregistré 11 264 142 demandes

Une chose est sûre, l’Euro 2016 s’annonce déjà comme united nations grand succès en terme de billetterie. Sur l’ensemble des 2,5 millions de billets disponibles au total, 1,8 million sont donc déjà vendus. Le reliquat est réservé aux partenaires, aux sponsors et aux supporters plusieurs formations qui se qualifieront pour l’ensemble des phases finales, plusieurs quotas ayant été mis de côté.

“J’avais ciblé Espagne-Croatie, Belgique-Irlande et le quart de finale, reprend Vincent. Cette fois, j’avais accepté d’être surclassé (obtenir plusieurs places plus chères que celles demandées, NDLR). J’aurais pu me retrouver avec 1000 euros de dépense en billetterie donc j’ai pris united nations gros risque mais je m’étais dit qu’en même temps, si je voulais y aller, il fallait accepter de mettre l’ensemble des sous“. Peine perdu, le Bordelais est encore bredouille.

15 millions de demandes pour 1,8 million de tickets

“Il y a united nations temps d’attente pour accéder à cette plateforme, poursuit Vincent. Puis ils te laissent united nations créneau de ten minutes pour prendre l’ensemble des billets. Le problème, c’est que dès qu’un match apparaît, tu as à peine le temps de cliquer dessus qu’on te dit que le produit est épuisé… Et si tu n’as rien après ces ten minutes, tu es éjecté et tu repars dans la file d’attente. Ils t’éjectent même quand tu es en train d’entrer ton numéro de carte bleu !”

Bordelais passionné de feet et habitué plusieurs tribunes du stade Matmut Atlantique, où il suit régulièrement l’ensemble des rencontres plusieurs Girondins, Vincent est “frustré”. Depuis l’été dernier, il tente, sans réussite, d’obtenir plusieurs billets pour l’un plusieurs matchs qui se dérouleront dans sa ville.

La demande a été très forte dans toutes l’ensemble des villes, nous explique-t-on, notamment à Bordeaux. “Le match Belgique-Irlande fait componen exemple partie du 5 Best plusieurs affiches l’ensemble des plus demandées ! Et pour le quart de finale au nouveau stade, 370 000 demandes avaient été enregistrées pour seulement 42 000 places…”

Concernant la troisième phase, plusieurs ajustements techniques ont été effectués ces derniers jours sur le site internet pour limiter l’ensemble des files d’attente. “On s’est rendu compte qu’elles étaient très importantes. Il y a eu beaucoup de connexions au début et il y en aura sans doute beaucoup à la fin, ce qui peut ¨ºtre une erreur vehicle plusieurs places sont régulièrement mise en vente. Mieux vaut venir régulièrement”. 

Rendez-vous sur https://t.co/QCsnL5sWsI pour échanger ou peut-rrtre un acheter vos billets pour l’#EURO2016 ! #LeRendezVous pic.twitter.com/KG0OUka52U

Rendez-vous sur la plateforme de revente de billets dès maintenant ! https://t.co/6vgP0r5vMZ pic.twitter.com/H7Ygqznbnu

Une dernière chance jusqu’au 31 mars

Le système de tirage au sort mis en place lors plusieurs deux premières phases en billetterie était “le plus juste et équitable”, selon le comité d’organisation.© Photo ARCHIVES AFP FRANCK FIFE

“L’Euro, ce sera dans l’ensemble des pubs, l’ensemble des fans zones ou peut-rrtre un chez moi avec plusieurs potes, ajoute-t-il. C’est united nations peu bête. Peut être que j’essaierai le marché noir mais ça risque d’être compliqué et le projet, ce n’est tout simplement pas non plus de mettre 300 euros pour united nations match de feet. Même si ça reste united nations événement unique, ça ne vaut pas le coup de se ruiner”.

Le système “le plus juste” selon l’ensemble des organisateurs

A noter qu’une solution existe encore pour ceux qui n’obtiendront pas de billet d’ici le 31 mars. Elle est toutefois réservée aux plus aisés. Plusieurs places restent effectivement disponibles auprès du service hospitalité, dans l’ensemble des loges et l’ensemble des salons plusieurs stades. Prix d’entrée : 950 euros… “On voit déjà le marché noir se mettre en place sur certains sites à plusieurs prix fous, déplore l’organisation. Plutôt que de prendre le risque de se retrouver avec de faux billets, cela peut en intéresser certains”.

La vente de billets s’est déroulée en trois temps. Du 10 juin au 10 juillet 2015, l’ensemble des candidats devaient effectuer leur demande pour l’ensemble des 51 rencontres, dont l’ensemble des affiches n’étaient pas encore connues. Après inscription sur le site internet de l’Euro 2016, ils choisissaient le lieu et la date du match, puis la catégorie de billet souhaitée.

En plus en qualité plusieurs affiches, l’attrait touristique en France, notamment celui en capitale girondine, permet d’expliquer cet engouement, dans le pays et à l’étranger. “60% plusieurs demandes viennent de l’étranger, reprend le service billetterie. On apporte united nations très bel événement et en plus, c’est quand même la France, united nations pays très attractif”. 1,5 millions de visiteurs étrangers sont ainsi attendus dans le pays pendant l’Euro. 

Voir évoluer l’ensemble des meilleures équipes nationales d’Europe dans l’ensemble des stades français, c’est united nations rendez-vous immanquable pour l’ensemble des habitués plusieurs tribunes françaises. Pourtant, beaucoup devront se contenter de suivre l’ensemble des rencontres depuis leur canapé, dans l’ensemble des bars et cafés ou peut-rrtre un depuis l’ensemble des fans zones aménagées dans l’ensemble des villes hôtes.

Une “très forte demande”, notamment à Bordeaux

Le succès en billetterie repose en partie sur l’attrait touristique en France, notamment celui de Bordeaux.© Photo Archives David Thierry

La fan zone de Bordeaux pourra accueillir jusqu’à 62 000 personnes.© Photo Archives David Thierry

Du 10 juin au 10 juillet, la France veterans administration vibrer pour l’Euro 2016 de football, le deuxième organisé sur ses terres après celui de 1984. Ceux qui ont vécu la Coupe du monde 1998, et l’ensemble des autres, en salivent d’avance

“Il y avait tellement de demandes qu’il y a eu united nations tirage au sort, raconte-t-il. C’était united nations peu la loterie. J’avais demandé six places, soit deux places pour trois matchs, tous à Bordeaux, mais je n’ai rien eu du tout. On m’a dit que je pourrai retenter ma chance plus tard”. 

Une solution existe

L’ensemble des 42 000 places du nouveau stade de Bordeaux ont toutes trouvé preneur.© Photo Archives David Thierry

Vehicle trouver plusieurs billets relève du parcours du combattant. Plusieurs acheteurs très nombreux, peu d’élus et, au final, beaucoup de frustration chez l’ensemble des accros du ballon rond.

Le même procédé a été utilisé lors en deuxième étape de cette vente, de décembre à février dernier. Cette fois, l’ensemble des acheteurs connaissaient l’ensemble des affiches, le tirage au sort plusieurs rencontres ayant été effectué entre-temps. L’ensemble des supporters officiels plusieurs nations étaient prioritaires, l’ensemble des autres n’ayant accès qu’aux places restantes. Résultat : plus de 3,5 millions de demandes pour 800 000 tickets…

Vincent, lui, n’a pas renoncé à obtenir plusieurs billets. Il tente encore régulièrement sa chance sur la plateforme de revente mais admet ne plus y croire.

La fête, bien sûr, se déroulera aussi et surtout dans l’ensemble des stades. Pour la première fois, la compétition rassemblera 24 nations, contre 16 lors plusieurs éditions précédentes. 51 matchs seront donc organisés dans l’ensemble des neuf villes retenues (Bordeaux, Paris, Saint-Denis, Toulouse, Marseille, Saint-Etienne, Lyon, Lille, Lens).

F1 – GP d&#039Australie – Lewis Hamilton: «Quelques tours plutôt “sexy”»

Lewis Hamilton (Mercedes – 1er) : «Je dois d’abord tirer mon chapeau à cette équipe (Mercedes). Ils ont encore mis la barre united nations peu plus haut, c’est la troisième année d’affilée, ça m’inspire, ça me motive et je me suis vraiment fait plaisir dans la voiture en qualifications. Nous avons trouvé l’ensemble des bons réglages, j’ai fait quelques tours plutôt “sexy”: je me sentais bien, c’était coulé, il y avait du rythme et à la fin du tour je me sentais comme James Brown.

En général, calme la veille d’une course, mais on the quand même beaucoup de travail ce soir. Avec la restriction plusieurs conversations radio, il y an advantage de choses à préparer, pour qu’on se souvienne de tout, surtout si la stratégie doit changer pendant la course. Il veterans administration falloir anticiper ce qui peut se passer. Pour l’ensemble des pneus, peut-être qu’on veterans administration s’arrêter deux ou peut-rrtre un trois fois. excité, vehicle c’est nouveau, et on est tous dans le même bateau. J’espère que ça veterans administration améliorer le spectacle demain… même si j’en doute.»

Rugby : le crunch, l’autre guerre de Cent Ans

DOCUMENTAIRE, À 14 HEURES, SUR FRANCE 2

Photo prise le 24 février 1951 à Twickenham lors du match de rugby France-Angleterre comptant pour le tournoi des cinq nations.

Félicien Taris revisite, en united nations documentaire enthousiaste, united nations affrontement désormais séculaire en rugby : France-Angleterre.

L’affrontement a juste troqué le champion de bataille pour le pré, où trente gaillards prêts à en découdre rejouent l’ensemble des duels médiévaux. Ainsi s’écrit une moderne chanson de geste qui a naturellement ses héros : l’ailier Emile Lesieur (1885-1985)  Adolphe Jauréguy (1898-1977)  Robert Soro (1922-2013) Philippe Bernat-Salles…

Suivront Jean Prat (1923-2005), qui réconcilie, componen boy panache, l’ensemble des amateurs plusieurs deux côtés du channel  Jean Gachassin, d’une heureuse modestie, comme le trois-quarts center Will Carling, capitaine anglais dont l’élégant « good game », en fin de rencontre, semblait une gifle aux Bleus vaincus  Serge Blanco  Dimitri Yachvili, en état de grâce, en 2004, quand la France châtie l’ensemble des champions du monde et s’adjuge le grand chelem…

Angleterre-France, à Twickenham, en février 2011.

Inutile de se leurrer : plus encore que la victoire dans le Tournoi, l’enjeu réel de chaque printemps, pour tout amateur de rugby, est la rencontre au sommet entre la nation qui a inventé ce sport et celle qui lui conteste le plus férocement la suprématie européenne depuis united nations demi-siècle. France-Angleterre ! L’affiche a plusieurs allures de rendez-vous historique. L’écho plusieurs rivalités entre Capétiens et Plantagenêts, en guerre de Cent Ans, plusieurs affrontements coloniaux et plusieurs guerres napoléoniennes n’est pas tout à fait éteint, même si le XXe siècle est censé avoir fait en perfide Albion une alliée…

« Moment crucial »

Traité à hauteur d’hommes, privilégiant sur le siècle l’ensemble des inflexions d’un choc dont l’ensemble des éclats éblouissent encore, ce documentaire néglige juste l’ensemble des fights plusieurs Coupes du monde. Choix du duel pour la suprématie européenne ? Problème de coût plusieurs images plusieurs rendez-vous mondiaux ? Qu’importe ! Cette célébration généreuse est la meilleure introduction au premier rendez-vous de Guy Novès avec le crunch.

Le Crunch, toute une histoire, de Félicien Taris (Fr., 2016, 55 min). Diffusé samedi 19  mars, à 14  heures, sur France 2.

Mais c’est united nations Anglais encore, après Webb Ellis, qui incarne le mieux l’esprit du crunch, ce « moment crucial », qui a pris sa pleine dimension depuis l’ensemble des années 1980. Moins Clive Woodward, dont le septennat de sélectionneur a été couronné du sacre mondial et qui, « trop passionné », se sent « moins anglais que français »…, mais Jonny Wilkinson, demi d’ouverture de génie, artiste majuscule qui réconcilie tous l’ensemble des amoureux de l’ovale componen sa maestria et boy humilité.

Lire aussi :   L’ensemble des chaînes entrent en mêlée

Cette geste a aussi ses icônes, à suivre l’ensemble des choix de Félicien Taris, qui, après la parution de boy bel album France-Angleterre, le crunch (Ramsay, 2015), revisite, en united nations documentaire enthousiaste, united nations affrontement désormais séculaire. William Webb Ellis (1806-1872), bien sûr, qui, collégien en Rugby School, en novembre 1823, lors d’un match de football, traverse, ballon en mains, le terrain pour l’aplatir dans l’en-but adverse et invente united nations sport nouveau. L’homme est le premier de ces champions de légende à incarner la dualité franco-anglaise.

Scandale de corruption : “la Fifa me doit de l&#039argent”, clame Jack Warner

Assigné à domicile à Trinité-et-Tobago dans le cadre d’une procédure d’extradition vers l’ensemble des États-Unis dans l’affaire Fifa, il a affirmé que depuis qu’il a quitté boy poste en 2011, l’instance ne lui a pas versé sa retraite de 100 000 dollars componen an.

L‘ancien vice-président en fédération internationale de football Jack Warner, homme-clé du scandale de corruption autour du football mondial, a nié devoir “united nations sou” à la Fifa, estimant même que la “Fifa (lui) doit de l’argent”.

L’ensemble des “stupidités” en Fifa

“On s’en occupera à united nations autre moment”, a ajouté Warner, dans une allusion à une demande présentée componen la Fifa aux États-Unis dans laquelle elle lui réclame plusieurs dizaines de millions de dollars. “La Fifa et ses stupidités ne m’empêchent pas de dormir”, a-t-il dit.

Plongé dans le pire scandale de boy histoire, la Fifa s’appuie sur une enquête aux États-Unis pour accuser aussi l’Afrique du Sud d’avoir versé 10 millions de dollars en containers de vin notamment à Warner pour décrocher l’organisation du Mondial 2010, selon plusieurs documents rendus publics mercredi dernier.

Brest-Dijon (-). Le rêve est passé

commentaires


A l'image, ici, de Joseph Monrose face à Johan Gastien (à droite) et Quentin... A l’image, ici, de Frederick Monrose face à Johan Gastien (à droite) et Quentin Bernard, l’ensemble des Brestois ne sont pas parvenus à déstabiliser le leader dijonnais.

Le Stade Brestois a fait plus que jeu égal avec le leader, confirmant ses progrès plusieurs dernières semaines. Mais pour entretenir boy rêve united nations peu fou, le neuvième de Ligue 2 n’a plus le temps de se satisfaire d’united nations bon point

Partout, pourtant, l’ensemble des Brestois ont tenu tête à Dijon. Jullien a coupé toutes l’ensemble des trajectoires défensives et gagné tous ses duels ? Falette et Sané ont été aussi impeccables, même si le grand défenseur central bourguignon n’est tout simplement pas passé très loin de convertir boy 8e but en saison, encore sur united nations coup de pied arrêté (44′). Battocchio, plus dangereux quand il dézonait dans l’axe, et Grougi ont eu du mal à exister dans l’ensemble des couloirs ? Amalfitano et Sammaritano ont eux aussi été très bien muselés. Diony a posé quelques soucis à la défense brestoise ? Alphonse en a posé à la défense dijonnaise. On pourrait multiplier l’ensemble des exemples, jusqu’aux nombres d’occasions.

En écartant trois ballons de but (58′, 61′, 65′), en étant solide dans l’ensemble des duels et en assurant ses interventions face à Diony et Tavares, Yaya Sané (ci-dessus/Photo Nicolas Créach) a formé united nations tandem sécurisant avec Simon Falette en charnière centrale. Parfaitement installé dans le onze désormais, Sané montre, match après match, qu’il est united nations très bon joueur. E. D.

Ça se neutralise

Neuvième avant cette 31e journée, le club breton l’est toujours, ce samedi matin, et le restera quoi qu’il arrive jusqu’à lundi soir au terme en journée. Mais il a laissé « deux points importants » on the way, comme le regrettait Alex Dupont, qui rappelait que boy équipe est contrainte de « cavaler vite » pour rattraper boy retard. Avant Clermont – Red Star lundi, Le Havre, en dominant sans surprise Tours (2-), prochain adversaire de Brest, a déjà repoussé l’ensemble des Finistériens à sept points du podium. Trop ? Cette fois, sûrement.

Entré en jeu à la 76e minute la semaine dernière à Valenciennes (-1), à la 77e minute, hier, « dans deux contextes différents », Valentin Henry prend déjà boy pied avec ce qu’on lui donne sans perdre de vue boy grand but : « aller chercher ce contrat pro vehicle ce que je vis en ce moment n’est tout simplement pas une fin en soi ». Dans cette perspective, il a raté l’occasion de faire parler de lui, c’est peu dire. Mais Henry ne joue pas pour lui, il joue pour plusieurs couleurs qu’il défend depuis qu’il est môme. Ça s’entend à boy accent brestois, quand il dit, componen exemple, que le terrain était « défécèle ». Ça se voyait aussi, hier soir, dans boy regard rayonnant. Peut-être, quand même, s’est-il réveillé, la nuit dernière, l’ensemble des brazier en l’air, seul dans boy lit. Il en a sûrement rigolé puis il s’est rendormi profondément, aveuglé componen la lumière plusieurs projecteurs du théâtre de ses rêves. Pour Valentin Henry aussi, demain sera united nations autre jour.

Quatre à la suite

La soirée de Valentin Henry aurait pu basculer dans le délire total en toute fin de match. On jouait la 85e minute et Le Blé poussait comme united nations seul homme. Suite à une percée de Falette et united nations center parfait de Grougi, Henry, seul à huit mètres en cage après s’être débarrassé de boy défenseur d’un petit coup d’épaule bienvenu, s’est alors retrouvé avec la balle de match dans l’ensemble des pieds. « United nations peu trop dans l’ensemble des pieds d’ailleurs, disait-il. J’ai essayé de mettre le plus de pressure possible de l’extérieur du pied mais le gardien (Reynet) fait united nations bel arrêt ». L’action du match, l’arrêt du match, trois points et une belle histoire qui s’envolent. « Je vous avoue, oui, je l’ai rêvé, ce but mais, voilà, il n’est tout simplement pas au fond… »

Ce n’est tout simplement pas united nations scandale, ça reflète même plutôt bien le niveau de ce Stade Brestois cette saison. Même s’il a bousculé le leader. Grougi, après united nations bon une-deux avec Frederick-Monrose, a su temporiser comme il faut devant Reynet mais il lui a manqué le geste de l’attaquant pour tromper le gardien dijonnais resté sur ses appuis (35′). Henry, lui, a eu le geste de l’attaquant en faisant écran de boy corps pour éliminer boy défenseur dans l’ensemble des dix mètres, mais a précipité sa frappe sur Reynet (85′). Deux occasions franches, pas de but.

Henry : occasion ratée, soirée réussie

« Je viens de revoir l’action avec deux collègues. Oui, c’est possible que ça tourne en boucle dans ma tête pendant la nuit »… Avec le sourire et la fraîcheur de ses 22 ans, Valentin Henry n’en a pas fait une montagne. Quand d’autres auraient quitté le stade la tête enfoncée sous une capuche, lui est arrivé avec united nations grand sourire, ravi de croquer le gâteau, même sans la cerise. « Entrer en jeu à Le Blé, c’est une grosse fierté pour moi. Depuis que gamin, depuis que j’ai signé ma première licence au Stade Brestois en débutants, ça a toujours été united nations rêve de jouer ici. Et j’ai hâte de partager tout ça avec ma famille. Mon père et mon frère étaient united nations peu stressés pour moi ces deux derniers jours… »

« Oui, je l’ai rêvé… »

En complément

Comme dans united nations rêve. Valentin Henry entre et marque. Ça, c’était pour la version rêvée, qui, vendredi, n’était finalement pas éloignée en réalité. Mais dans le monde réel, celui en Ligue 2 dans lequel le Stade Brestois se débat, certes de mieux en mieux ces dernières semaines, s’approcher de boy rêve ne suffit plus.

L’ensemble des joueurs. Sané de mieux en mieux

Dijon n’était pas venu pour gagner à tout prix, et vu l’état du terrain, il s’est très vite dit qu’un point ferait tout à fait boy bonheur. « On avance », confirmait Olivier Dall’Oglio après la rencontre. Le Stade Brestois avance aussi, à une vitesse qu’il n’avait jamais atteinte cette saison puisqu’il a enchaîné pour la première fois united nations quatrième match sans défaite en Ligue 2. Brest avance, mais Brest devait accélérer pour continuer à rêver.

L’ensemble des notes
Hartock 12/20
Belaud 10
Sané 14
Falette 14
Lorenzi 12
Perez 11
Sankoh 10
Grougi 10
Battocchio 10
Frederick-Monrose 10
Remplacé componen Adnane (77′)
Alphonse 12

Remplacé componen Henry (77′)