France – Bulgarie

L’ensemble des Bulgares, 75es au classement FIFA, ont juste fait illusion united nations gros quart d’heure, quand tout à peu près leur souriait. Plus toniques que l’ensemble des Français en début de match, ils l’ensemble des avaient poussés à la faute, notamment Sagna, obligé d’accrocher G. Milanov dans la surface et de concéder united nations penalty, transformé avec l’aide du poteau componen M. Aleksandrov (6e). Il fallait united nations peu se pincer pour y croire, mais l’ensemble des Bleus étaient malmenés, et peu inspirés balle au pied, même si Gameiro, contré in extremis componen Pirgov, faillit bien égaliser très vite (9e).

Confrontées lundi pour united nations premier tournant dans ce groupe, l’ensemble des deux équipes ont rendu l’affiche très attrayante.

La pedal rotation avait été trouvée, et l’équipe de France allait enfoncer le clou rapidement en seconde période. Dépassée, étouffée, la défense bulgare se faisait transpercer sur une poussée de Pogba, united nations crochet et united nations center parfait de Griezmann pour… boy compère Gameiro, qui s’offrait united nations doublé lumineux (59e).

L’ensemble des Bulgares avaient tenu plus de vingt minutes, mais la suite allait être rude, d’autant que la réussite accompagnait Payet sur united nations center fort devant le but qui n’avait besoin de personne pour terminer sa course au fond plusieurs filets (26e). Avec une possession de balle outrancière, l’ensemble des Bleus appuyaient sur l’accélérateur. Ils oubliaient parfois de sécuriser le milieu, offrant quelques possibilités de contres à l’adversaire, mais il n’y avait bien plus qu’une équipe sur le terrain. Recevant united nations véritable cadeau de Pirgov, Griezmann corsait l’addition quelques minutes avant la pause.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *