Incapable de renouveler ses mécaniques d’exploration, Abzû est une expérience ludique et méditative riche en biodiversité, mais loin en magie distillée par Journey. Vous avez toujours la possibilité de méditer (ici pour observer la faune sous-marine bigarrée), mais vous ne croiserez jamais aucun autre plongeur. Donc, on l’avoue, après deux ou peut-rrtre un trois heures de jeu, on the été déçu de voir apparaître le générique de fin, frustré d’avoir vécu seul cette expérience contemplative. Pire, Abzû ne nous apportera aucune réponse aux questions soulevées durant notre périple. United nations love mais vain voyage, à réserver aux joueurs qui ne connaissent ni Journey, ni Flower (l’autre poétique projet de Nava).

Fort de boy succès, le studio Bloober Team ajoute united nations DLC à Layers of Fear, le jeu d’exploration horrifique qui nous avait enthousiasmés au printemps dernier. Globalement, l’ensemble des recettes sont toujours l’ensemble des mêmes et on se retrouve cette fois à incarner la fille du peintre maudit de retour dans la maison de famille. Si le plan nous est déjà connu, l’ensemble des lieux ont bien changé tant l’ensemble des accès de folie du père ont ravagé chaque pièce.  En se confrontant à nouveau à cette maison qui semble hantée, notre héroïne va se remémorer l’ensemble des moments forts de boy enfance.

Abzû est disponible en téléchargement sur PS4 et Steam pour environ 20 euros.

Puisque cette rentrée 2016 s’avère assez morne du côté plusieurs jeux vidéo, Pop Up’ vous propose de prolonger l’été avec cinq petits jeux qui ne vous demanderont que quelques heures chacun et qui vous permettront de reprendre le rythme avant l’ensemble des grosses sorties très attendues comme Battleground 1 (le 21 octobre), The Final Protector (le 26 octobre sur PS4) ou peut-rrtre un encore Dishonored 2 (le 11 novembre).

Si vous vous prenez pour une chauve-souris : “Batman, épisode 1 : Royaume de l’Ombre” 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *