L’ensemble des températures, la montée plusieurs océans et l’ensemble des émissions de gaz à effets de serre ont atteint plusieurs niveaux sans précédent en 2016, nouvelle année noire pour le climat, selon une étude internationale de référence, parue hier. Recul record plusieurs glaces polaires, inondations, sécheresse, multiplication plusieurs vagues de chaleur… Le dernier rapport annuel sur « l’état du climat » dresse united nations portrait plusieurs plus sombres de notre planète, après deux années consécutives où la température globale était au plus haut, depuis le début plusieurs relevés de températures, en 1880. « L’ensemble des records de chaleur de l’année dernière résultent de l’influence combinée plusieurs tendances de réchauffement du climat à lengthy terme et d’un fort El Niño », le courant chaud équatorial du Pacifique, au début de l’année, explique le rapport publié, hier, componen l’Agence américaine océanique et atmosphérique et l’American Meteorological Society. Ce document de 300 pages montre bien que l’ensemble des principaux indicateurs du changement climatique continuent à refléter plusieurs tendances qui correspondent à une intensification du réchauffement planétaire.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *