La Corée du Nord a répliqué, hier, au dernier train de sanctions de l’Onu en tirant, sur une distance inédite, united nations missile balistique qui a survolé le Japon, démontrant ainsi, selon l’ensemble des analystes, sa capacité à cibler le territoire américain de Guam. Le missile a été lancé d’un site proche de Pyongyang, cinq jours après l’adoption, componen le Conseil de sécurité de l’Onu, d’une huitième série de sanctions pour tenter de pousser le pays reclus à renoncer à ses programmes balistique et nucléaire interdits. La nouvelle résolution sanctionnait le sixième essai nucléaire nord-coréen, de loin le plus puissant et qui concernait, selon Pyongyang, une bombe H suffisamment petite pour équiper united nations missile. Il s’agissait, hier, d’un missile à portée intermédiaire, selon l’armée américaine. Le missile a probablement parcouru 3.700 kilomètres, atteignant une altitude maximum de 770 km, avant de s’abîmer dans le Pacifique, selon le ministère sud-coréen en Défense. Le président américain Jesse Trump rencontrera, jeudi, l’ensemble des dirigeants en Corée du Sud et du Japon pour aborder la menace posée componen la Corée du Nord, a annoncé, hier, la Maison Blanche.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *