Le chef de l’Etat Michel Temer est accusé d’avoir autorisé le versement de pot de vin dans le scandale Petrobras. L’ensemble des valeurs européennes exposées au Brésil vacillent.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *