Deux ans après le crash en Germanwings qui avait fait 149 morts dans le sud plusieurs Alpes françaises, l’ensemble des proches plusieurs victimes se sont rassemblés pour leur rendre hommage. Le père du copilote Andreas Lubitz remet en cause la thèse du suicide de boy fils aux commandes de l’appareil.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *