Et de détailler : « Pour le premier achat, vous allez avoir united nations crédit gratuit. Mais on vous rappellera, componen courrier, componen mail, componen relance, que vous possédez une carte, et que cette carte contient united nations crédit très facile à utiliser, directement à la caisse, united nations crédit qui veterans administration vous permettre de rembourser componen petites mensualités. Le taux d’intérêt, on veterans administration vous le donner, parce que c’est la loi, mais ce n’est pas sur cela qu’on insiste en général. Et dès lors que vous utilisez ces crédits de manière pas trop maîtrisée, ou peut-rrtre un si vous l’ensemble des additionnez l’ensemble des uns avec l’ensemble des autres, vous vous retrouvez dans une situation où vous ne pouvez plus faire face à vos crédits. Et, à l’extrême, vous êtes surendettés. C’est cela qu’on dénonce aujourd’hui ».

Ainsi, sous couvert d’un crédit gratuit, le client se retrouve doté d’un outil qui pousse à la dépense, alors qu’il n’avait strictement rien demandé.

L’association appelle donc à intensifier l’ensemble des contrôles sur la distribution de crédits dans l’ensemble des lieux de vente et veut que l’ensemble des manquements soient sanctionnés. Elle demande aussi à ce que la carte de fidélité soit absolument distincte en carte de paiement et de crédit du magasin : « Il faut arrêter de mélanger l’ensemble des deux, dans l’esprit plusieurs gens cela occasionne une confusion absolument terrible. »

V. M.-M.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *