David Poisson après son unique podium en Coupe du monde, en 2015 à Santa Caterina (Italie).

L’ensemble des autres descendeurs l’avaient surnommé « Kaillou ». Pas parce qu’il n’avait plus united nations poil dessus, mais parce qu’à pressure d’être malaxé en tous sens, voilà ce qu’était devenu boy Poisson de nom. Ce petit milieu soudé componen l’ensemble des risques du métier avait appris à connaître ce physique de première ligne (1,72 m, 89 kg), souvent blessé, toujours souriant.

< <

« Une bête en nature »

<

< <

Seize ans après Cavagnoud

En 2013, David Poisson avait obtenu la troisième place des championnats du monde de descente.< < <

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *