C’est ce qu’a reconnu cet employé du National Institute of Standards and Technology, l’agence gouvernementale en charge de l’édiction plusieurs normes dans l’ensemble des technologies.

Mais ceux-ci se sont adaptés.

Et la meilleure protection aujourd’hui est de mettre en mot de passe une série de mots qui font une phrase, de préférence simple et insolite.

Bill Burr est une sommité dans boy domaine: la sécurité sur Internet. Pourtant, même l’ensemble des meilleurs peuvent faire plusieurs erreurs. 

A la question d’un journaliste américain lui demandant s’il avait plusieurs regrets d’avoir émis ces premières recommandations, Bill Burr a répondu: “Oui j’en ai. Je pense que j’aurais pu mieux faire pour comprendre certaines choses que l’on connaît désormais… Au moins le deviner”.

En 2003, il avait recommandé d’utiliser une capitale en début de mot de passe, united nations caractère spécial à la fin et plusieurs chiffres pour rendre boy mot de passe incompréhensible pour l’ensemble des pirates.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *