Autre dispositif en faveur plusieurs ménages, la généralisation du crédit d’impôt de 50 % pour l’emploi d’un salarié à domicile. Aujourd’hui, cet avantage fiscal est réservé aux travailleurs et aux demandeurs d’emploi. Le PLF 2017 souhaite l’étendre à 1,3 million de foyers supplémentaires, principalement plusieurs retraités qui en sont exclus jusque-là. Une mesure qui, d’après le gouvernement, pourrait « créer à terme 30 000 emplois supplémentaires en équivalent temps plein dans le secteur ». Le coût serait, cette fois encore, de 1 milliard d’euros.

De quoi justifier, selon le ministère plusieurs finances publiques, le 1,6 milliard que devrait coûter la mesure en 2018. Puis le 1,9 milliard en 2019 et en 2020 avant que la facture ne grimpe à 3,1 milliards à terme.

Lire aussi :   Budget 2017 : le gouvernement maintient boy objectif d’un déficit public ramené à 2,7 % du PIB

Outre la baisse de l’IS, le gouvernement se propose de faire united nations autre cadeau aux entreprises en renforçant le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE). Ce dispositif permet aujourd’hui aux entreprises une économie d’impôts équivalente à 6 % en masse salariale, hors salaires supérieurs à 2,5 fois le smic. Dans le PLF 2017, ce taux passe à 7 %, ce qui permet united nations nouvel allégement de charge de plus de 3 milliards d’euros pour l’ensemble des entreprises en 2017.

L’ensemble des particuliers ne sont pas l’ensemble des seuls à bénéficier de nouvelles baisses d’impôts. Le gouvernement qui s’était engagé à ramener le taux d’impôt sur l’ensemble des sociétés (IS) dans la moyenne européenne en 2020, c’est-à-dire à 28 % contre 33 % aujourd’hui, l’a inscrit dans le PLF 2017. En attendant, il amorce la baisse à 28 %, dès 2017, pour l’ensemble des PME dont l’ensemble des bénéfices n’excèdent pas 75 000 euros. En 2018, toutes l’ensemble des entreprises verront leurs premiers 500 000 euros de profits taxés à 28 %, le taux normal étant appliqué au-delà. En 2019, cette baisse concernera toutes l’ensemble des sociétés dont le chiffre d’affaires sera inférieur à 1 milliard d’euros, avant une généralisation en mesure en 2020.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *