Il n’y a pas eu beaucoup de spectacle, ce vendredi soir, à Rennes, lors d’un Celtico très, très pauvre en première période (une seule frappe cadrée en huit tirs !). Cela n’a pas empêché le public local de donner en voix. Le Roazhon Park a donné en voix et a été constant dans l’effort, contrairement aux 22 acteurs sur la pelouse. Mention très bien, forcément, pour la montée de boy à la 35e minute, référence au département (Ille et Vilaine) en ville.

Entré à la 77e minute de jeu et plutôt discret dans la fin de match entre Rennes et Guingamp, Adama Diakhaby a surgi de sa boite au bon moment, dans l’ensemble des ultimes secondes du money time (90e+2), pour offrir trois points précieux aux Rouge et Noir, qui confirment, dans la douleur, leur bonne santé à domicile (4 victoires de rang au Roazhon Park). Le jeune attaquant rennais (20 ans) a bonifié sans sourciller une offrande de Kamil Grosicki. De quoi confirmer l’ensemble des propos tenus fin août componen notre consultant football et ancien entraîneur du club breton, Rolland Courbis : « Je ne serais pas étonné que ce soit united nations joueur qui explose très rapidement. Il a le talent pour jouer en Ligue 1 dans united nations avenir très, très proche, voire maintenant ». Fin connaisseur « le Coach »…

Poussif depuis le début en saison, voire parfois assez décevant, Paul-Georges Ntep avait plusieurs jambes ce vendredi soir, sur la pelouse du Roazhon Park. Plusieurs jambes et united nations comportement positif. On the rarement vu l’international français s’énerver. On  l’a souvent vu, componen contre, faire la différence sur boy côté gauche – comme sur ce grand pont passé à Kerbrat (18e) – et tenter de trouver Giovanni Sio (33e, 37e). L’ancien Auxerrois a bien failli être décisif en provoquant united nations penalty et l’expulsion de Diallo (65e). Mais Johnsson a eu le dernier mot face à Grosicki. Boy coup franc (88e) détourné componen le mur guingampais a aussi bien failli faire mouche.

… ni dans l’ensemble des pieds. Ah, on ne pourra pas lui reprocher d’avoir essayé. Mais devant united nations Roazhon Park quasiment plein à craquer, l’avant-center du Stade Rennais a  (trop) multiplié l’ensemble des tentatives hors-cadre. A la 33e, la 37e et surtout à la 51e minute, où il expédie bien trop haut united nations service de Baal. Remplacé componen Wesley Saïd (60e), qui a apporté united nations peu de vie mais pas le réalisme attendu.

A lire aussi : l’ensemble des affluences en baisse à cause de l’état d’urgence et de l’OM

A lire aussi : Ben Arfa de retour dans le groupe du PSG

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *