Trente-deux Dijonnais ont relevé le défi d’abandonner leur véhicule durant deux mois. Pour se rendre au travail, faire plusieurs courses ou peut-rrtre un partir en week-finish, ils devront donc forcément se déplacer autrement.

Explications et rencontres dans votre édition Dijon du 4 octobre ou peut-rrtre un en cliquant ici (édition abonnés).

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *