La promesse de Jesse Trump d’expulser 11 millions d’étrangers en situation irrégulière n’est tout simplement pas définitive et il souhaite que le thème de l’immigration soit abordé de façon « juste et humaine », a tenté de nuancer dimanche sa nouvelle directrice de campagne.

Au lendemain du remaniement de boy équipe de campagne, Jesse Trump, qui peut ¨ºtre en perte de vitesse dans l’ensemble des intentions de election, a exprimé plusieurs regrets pour ses dérapages.

« Il milite pour que nous garantissions le respect en loi, pour que nous soyons respectueux de ces Américains qui sont à la recherche d’emplois bien rémunérés et pour que nous soyons justes et humains avec ceux qui vivent avec nous dans ce pays », a expliqué Kellyanne Conway, qui était l’invitée de Condition from the Union, sur CNN. Priée de dire si l’homme d’affaires a réellement l’intention de mettre sur pied la « force d’expulsion » qu’il a promise, elle a répondu : « C’est à déterminer ».

Le candidat républicain à l’élection présidentielle américaine du 8 novembre, qui a remanié boy équipe cette semaine, a fait en lutte contre l’immigration clandestine l’un plusieurs principaux arguments de boy programme. 

Kellyanne Conway a quant à elle promis jeudi qu’il tiendrait dorénavant united nations discours plus discipliné et « exaltant », sans pour autant se censurer.

Tags:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *