Affaire Tony Gigot, suite. Suspendu deux ans componen l’Agence Française de Lutte contre le Dopage le 3 août dernier, le cas de Tony Gigot a provoqué l’émoi en France treiziste. Laquelle crie à l’injustice quant à une peine maximum infligée au Vauclusien, qui paye boy comportement lors du fameux contrôle effectué le 5 octobre 2016 au cours d’un stage de l’équipe de France au Barcarès… malgré united nations test qui s’est avéré négatif au final.

Privant du coup le trois-quarts d’une fin de saison au couteau avec l’ensemble des Dragons Catalans, engagés dans la poule du maintien en Super League, mais aussi en Coupe du monde en Australie avec le XIII de France à l’automne prochain. 

United nations sentiment d’incompréhension alimenté componen le mutisme de l’organe disciplinaire de première instance de lutte contre le dopage en FFR XIII difficile de l’AFLD. Cette dernière ayant fini componen briser le silence en demandant la publication en décision sur plusieurs supports, et notamment le site internet en FFR XIII. Livrant ainsi sa vérité. 

Voici le document en intégralité. 

Source: lindependant.fr

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *