Droit du travail : Castaner a confirmé que la réforme de la s'pendant les vacances d’été

Les dirigeants Syndicaux ont tous protesté. Y compris Laurent Berger, numéro un de la CFDT, a mis en garde, mardi, dans “les Echos” du nouveau Conseil d’Administration : ” le Changement, la hussarde, qui ne fonctionnent pas sur le Code du travail, il le sera. “ Interrogé jeudi matin sur RTL, le porte-parole du nouveau gouvernement, Christophe Castaner, afin de confirmer la volonté de l’Exécutif, ferroviaire, allez vite le dossier. le ” exige que l’objectif du plein emploi, pour aller vite et ne pas perdre de, deux ans, parce qu’il faut une moyenne de deux ans sur un texte législatif, un classique, qu’il est en vigueur et de plein effet “, dit-il.

Le gouvernement ” la fenêtre pour le travail “ avec son projet”, a ajouté le Secrétaire d’etat aux relations avec le Parlement, appels pour un ” le dialogue social est nécessaire “. Dans l’ensemble, c’était son travail de l’école” , “-donc, il a affirmé la matinée de jeudi sur RTL. Mais, au cours de la campagne, l’entourage d’Emmanuel Macron de rappeler, comme le terme ” août-septembre “, l’ancien socialiste, il se réfère à ” septembre-octobre “.

L’Exécutif a donc décidé de tirer un peu son calendrier, ou la langue de la Secrétaire d’etat aux relations avec le Parlement, at-elle fourché ? On lui a demandé jeudi dans les cercles du commerce des membres de l’Union sur le sens de sa déclaration. Un mois de décalage signifie le dépassement du dossier sur les mois d’été, les mouvements sociaux. Ce n’est pas, bien sûr, mentionné seulement, mais cette question-le calendrier est au centre de la discussion, qui va bientôt commencer. Les syndicats, cependant, ne sont pas claires, car Emmanuel Macron avait informé eux, il serait, en cette semaine. Mais, depuis une date n’a pas encore été déterminé.

Un seul débat

l’élaboration de La réglementation est d’éviter l’avantage pour le gouvernement, avec un focus détaillé sur les mesures qu’il entend prendre. Ces véhicules, qui sont à éviter dans la législation, en fait, la piscine chauffée à long et parfois débat au Parlement, et les nombreuses lectures (au moins deux dans chaque chambre, une Assemblée, si le gouvernement opte pour une procédure accélérée), ainsi que les modifications de la conception originale est que tout cela mène.

Un seul débat parlementaire doit avoir lieu : sur la loi d’habilitation. C’est aussi l’objectif des mesures, ce qui pourrait prendre le gouvernement et leur champ d’application, mais pas leur contenu. Son écriture est, cependant, un grand défi, parce que c’est le champ des possibles. C’est ce texte qui sera discuté est en juillet au Parlement. Une fois cette phase terminée, le gouvernement est dans la main. Une seule obligation : créer un projet de loi pour la ratification de la réglementation concernée dans le Parlement.

(Pourquoi?)

Publié à: Thu, 18 Mai 2017 23:00:00 +0000

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *