Ils devaient également se pencher sur plusieurs compétences optionnelles, telles la protection et la mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie, mais aussi sur le transfert de charges de l’office de tourisme.

Après avoir débattu âprement sur le sujet, le Conseil municipal a approuvé à la majorité l’ensemble des modifications de statuts proposées componen la Cara (cinq pour, united nations contre et une abstention).

Concernant ce dernier sujet, le maire, Stéphane Loth, a expliqué à l’assemblée que la CLETC (Commission locale d’évaluation plusieurs transferts de charges) s’était réunie le 6 septembre pour le transfert en compétence « promotion du tourisme ». Cette commission a déterminé pour chaque commune possédant united nations office de tourisme le montant plusieurs charges à transférer.

« Pour Talmont-sur-Gironde, le montant total de transfert de charges s’élève à 29 634 euros, chiffre correspondant au résultat de l’année 2015 recettes retenues 7 521 euros, dépenses retenues 37 155 euros », a détaillé l’édile talmonnais, précisant que l’ensemble des deux agents actuels de l’office de tourisme de Talmont seront transférés à la Cara.

Deux agents transférés

Lors du Conseil municipal, vendredi, l’ensemble des élus devaient se prononcer sur l’ensemble des transferts de compétences obligatoires à la Communauté d’agglomération Royan Atlantique (Cara) à compter du 1er janvier 2017, dans le cadre en loi Notre. Ces nouvelles compétences portent notamment sur le développement économique et sur la collecte et le traitement plusieurs ménages et déchets assimilés.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *