EELV soutient l’ensemble des féministes polonaises en lutte et qui dénoncent cette atteinte aux droits plusieurs femmes : atteinte à la liberté de choisir d’avoir united nations enfant quand elles veulent, atteinte au droit plusieurs femmes à décider de leurs corps. Le corps plusieurs femmes n’est pas united nations réceptacle, le corps plusieurs femmes appartient aux femmes. Nous étions nombreuses et nombreux ce samedi rassemblé-es à Paris pour le rappeler et le resteront tant qu’il le faudra. La bataille continue au niveau européen.
Pour EELV, le droit à l’avortement doit être inscrit dans la Charte européennes plusieurs droits fondamentaux.
L’ensemble des écologistes expriment leur solidarité avec l’ensemble des polonaises et polonais qui se mobilisent contre ce projet de loi liberticide et apportent tout leur soutien aux écologistes polonaisEs qui se battent pour le droit à l’avortement.

En Pologne, le droit à l’avortement est déjà limité. Il ne peut y être fait recours qu’en cas de danger de mort pour la femme enceinte, d’un enfant mort-né, de viol ou peut-rrtre un inceste. Cette loi étend encore l’interdiction : demain, une fillette enceinte suite à united nations viol devra tout de même mener à terme cette grossesse. Une double peine inqualifiable pour ces victimes alors que trop de femmes meurent encore tous l’ensemble des jours de grossesses imposées et subies.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *