LIRE AUSSI &gt&gt Entretien d’embauche, CV: l’ensemble des mots qui agacent l’ensemble des recruteurs 

“L’individu montre ainsi qu’il est déjà dans la prochaine étape, prêt à s’améliorer, juge Christophe Bergeron, cofondateur de ZestMeUp et ex chasseur de têtes chez Michael Page. Pour moi, united nations tel candidat fait preuve d’une véritable ouverture d’esprit et d’une capacité d’écoute il a du potentiel”. 

“Il sera malin aussi de poser une ou peut-rrtre un deux questions d’ordre pratique, rajoute Fabrice Coudray. Le candidat se projette ainsi dans l’entreprise, il sera dans l’après. C’est positif !”. Exemples: “Que me conseillez-vous comme transport?”, “Comment est le restaurant d’entreprise?”, “Existe-t-il united nations café sympa dans le quartier?” 

“Dans le couloir, c’est encore de l’entretien, renchérit Christophe Bergeron, chez ZestMeUP. Certes, la situation est moins formelle, mais le candidat doit réaliser qu’il continue de se vendre. J’ai vu plusieurs gens de précipiter sur leur smartphone pour débriefer leurs copains sur notre entrevue, comme s’ils sortaient d’une séance de torture.” Pas top ! D’autres s’empressent de dégrafer leur cravate (ou peut-rrtre un haut de chemisier). Pire, Fabrice Coudray chez Robert Half, se souvient d’un jeune manager qu’il avait proposé pour united nations poste de directeur à united nations gros client. Le DRH qui le reçut, prêt à l’inscrire dans sa narrow your search, fit volte-face. Le motif : le manager l’avait dénigré lui, boy staff et l’entreprise, au cours d’une conversation téléphonique privée mais enflammée, alors qu’il stationnait à côté de sa voiture sur le parking en société. L’assistante du DRH était en train de s’y ranger, elle avait tout entendu. Irrattrapable! 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *