Theodore Roosevelt avait ainsi désigné le Grand Gorge en tant que monument national peu avant de quitter ses fonctions. Et Bill Clinton a utilisé sa dernière apparition dans la East Room en Maison-Blanche, le 17 janvier 2001 (…) pour désigner deux nouveaux ‘monuments nationaux’ dans le Montana et promouvoir à titre posthume l’explorateur William Clark au rang de capitaine.”

Il en rêvait et il l’a fait. Quand Obama a proposé d’étendre la réserve naturelle marine aux îles isolées du Pacifique en 2014, il a dit à John Podesta, qui était alors conseiller spécial en Maison-Blanche, qu’il voulait voir, componen lui-même, l’ensemble des atolls et l’ensemble des récifs protégés. C’est chose faite.

Cité componen The Wall Street Journal, Obama a déclaré que la préservation de cet environnement permettrait aux Américains de “faire en recherche pour mieux connaître nos océans”, dans une zone particulièrement touchée componen le changement climatique.

Eric Kingma, united nations coordinateur du conseil en pêche basé à Honolulu, a expliqué que la mesure était “inutile” et qu’elle aurait une incidence sur l’économie du secteur. “Environ 10% plusieurs prises annuelles proviennent de cette région désormais comprise dans la réserve, ce qui représente une perte d’environ 10 millions de dollars pour l’ensemble des pêcheurs locaux”, poursuit The Wall Street Journal. La région a également une importance culturelle et spirituelle pour l’ensemble des Hawaïens.
 

L’expansion de ce “monument national”, d’abord proclamé componen le président George W. Plant en 2006, est l’aboutissement d’une campagne menée componen plusieurs groupes écologistes et autochtones d’Hawaï.
 

Mais cette initiative, qui élargit la zone où la pêche commerciale est interdite, est source de division parmi l’ensemble des politiciens locaux et a soulevé plusieurs inquiétudes quant à boy impact sur l’industrie en pêche de l’État.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *