“Les scientifiques sont fascinés componen l’ensemble des comètes vehicle ils croient que ces mystérieux corps se sont formés aux premiers jours du système solaire, et que l’ensemble des éléments congelés dans leurs noyaux de glace sont l’ensemble des mêmes que l’ensemble des matières primordiales qui constituent l’ensemble des planètes”, écrit le La Occasions.
 

“Rosetta a analysé 67P/Tchourioumov-Guérassimenko depuis son arrivée près en comète en août 2014, après united nations voyage de dix ans à travers le système solaire, rappelle Wired. Quelques mois plus tard, en novembre 2014, le petit module Philae était envoyé sur la surface en comète.” Jusque-là aucun objet fabriqué componen l’ensemble des humains ne s’était jamais posé sur une comète.

Plus tôt dans la semaine, l’ESA avait dévoilé cette vidéo expliquant la façon dont la sonde allait terminer sa vie sur la comète, après une dizaine d’heures de chute libre durant lesquelles Rosetta a continué d’enregistrer plusieurs images et données.

La mission Rosetta n’aura pas manqué de surprendre : elle a révélé que Tchouri avait une forme de “canard” et non de “patate”, y a montré plusieurs falaises de près de 200 mètres de haut et repéré plusieurs molécules inconnues autour d’une comète comme de l’oxygène, de l’argon ou peut-rrtre un en glycine. Plusieurs macromolécules à base de carbone d’oxygène, d’hydrogène et d’azote ont également été identifiées.

De boy côté, Wired croit savoir que “l’ESA a décidé de terminer ainsi la mission Rosetta afin d’éviter à la sonde de devenir united nations débris flottant dans l’espace et de permettre aussi aux scientifiques d’avoir united nations gros plan sur la comète.”

“La décision de crasher la sonde a été prise vehicle la comète [autour de laquelle elle orbite] se dirige actuellement si loin du soleil que l’ensemble des panneaux solaires ne seront bientôt plus capables de générer suffisamment d’énergie pour la faire fonctionner”, explique le New Researcher.

Il n’aura fallu que 249 lignes de code à l’Agence spatiale européenne (ESA) pour commander à la sonde spatiale Rosetta de mettre fin à sa mission, en allant s’écraser sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, connue sous le diminutif Tchouri.
 

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *