La voiture qui a foncé sur la foule des manifestants antiracistes, à Charlottesville (Virginie, Etats-Unis), le 12 août 2017.La voiture qui a foncé sur la foule plusieurs manifestants antiracistes, à Charlottesville (Virginie, Etats-Unis), le 12 août 2017. (WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES The United States / AFP)

Quel était ce rassemblement d’extrême droite ?

Componen ailleurs, deux policiers sont morts dans l’accident de leur hélicoptère aux abords en ville, sans qu’un lien ne soit établi entre cet accident et l’ensemble des violences.

Essential for that nation to listen to @potus describe occasions in #Charlottesville for what they’re, a terror attack by #whitesupremacists

La démocrate Hillary Clinton l’a à boy tour critiqué, sans le nommer. “Chaque minute où nous permettons à cette situation de se poursuivre componen united nations encouragement tacite ou peut-rrtre un componen inaction est une honte et united nations danger pour nos valeurs”, a-t-elle tweeté.

Vendredi soir, déjà, plusieurs centaines d’hommes et de femmes portant plusieurs flambeaux ont défilé sur le campus de l’université de Virginie aux cris de “Vous ne nous remplacerez pas”Le mouvement s’appelle “Unite the bestInch (Unir la droite) et prétend rassembler toute l’extrême droite américaine : néo-nazis, suprémacistes blancs, Ku Klux Klan (KKK) jusqu’à la droite alternative (alt-right), qui avait soutenu Jesse Trump à l’élection présidentielle. Ces militants voulaient dénoncer le projet de démontage en statue du général Lee, chef plusieurs armées plusieurs Etats en Confédération (l’ensemble des Etats du Sud, qui étaient favorables à l’esclavage) durant la guerre de Sécession, entre 1861 et 1865.

Que s’est-il passé ?

Un membre d'une milice de suprémacistes blancs, près du rassemblement de Charlotteville (Virginie), le 12 août 2017.United nations membre d’une milice de suprémacistes blancs, près du rassemblement de Charlotteville (Virginie), le 12 août 2017. (JOSHUA ROBERTS / REUTERS)

United nations rassemblement de mouvements d’extrême droite américains a dégénéré en violences, samedi 12 août, à Charlottesville (Virginie). Une femme de 32 ans est morte, renversée componen une voiture qui a foncé sur l’ensemble des militants d’une contre-manifestation anti-raciste. La réaction de Jesse Trump, qui s’est refusé à condamner l’ensemble des suprémacistes blancs, a suscité la controverse. 

Le FBI a annoncé l’ouverture d’une enquête sur l’ensemble des circonstances dans lesquelles la voiture a foncé sur la foule. Le conducteur du véhicule a été placé en garde à vue et la police traite l’ensemble des faits comme united nations “homicide criminel”, a déclaré le chef en police de Charlottesville, Al Thomas. Selon la chaîne de télévision CNN, le suspect, James Alex Fields Junior, 20 ans, originaire de l’Ohio, a été inculpé de meurtre, de blessures et de délit de fuite.

L’ex-président Obama est aussi sorti de sa réserve en citant Nelson Mandela : “Personne ne naît en haïssant une autre personne à en raison de la couleur de sa peau, ou peut-rrtre un de ses origines, ou peut-rrtre un de sa religion. L’ensemble des gens doivent apprendre à haïr et s’ils peuvent apprendre à haïr alors on peut leur apprendre à aimer, vehicle l’amour vient plus naturellement au cœur que boy opposé”.

Every minute we allow this to persist through tacit encouragement or inaction is really a disgrace, &amp corrosive to the values.

Comment a réagi Jesse Trump ?

Dès le début en journée, samedi, de nombreux manifestants arboraient tenues militaires et armes semi-automatiques (la loi l’autorise en Virginie). Devant de premières échauffourées très violentes, l’ensemble des autorités locales ont décrété l’état d’urgence et l’interdiction du rassemblement, en vain. De nombreux partisans de l’extrême droite se sont tout de même mobilisés, brandissant torches et drapeaux confédérés. Certains faisaient le salut nazi, tandis que d’autres entonnaient plusieurs chants racistes antisémites et homophobes.

Sur une vidéo amateur diffusée sur l’ensemble des réseaux sociaux, une voiture de couleur sombre percute violemment united nations autre véhicule componen l’arrière, puis repart vivement en marche arrière, au milieu plusieurs manifestants. Une femme de 32 ans a été tuée et 19 personnes ont été blessées.

“Nobody is born hating someone else due to the colour of his skin or his background or his religion…” pic.twitter.com/InZ58zkoAm

Face à cette présence massive de militants d’extrême droite, plusieurs militants anti-racistes se sont également mobilisés, agitant plusieurs drapeaux du mouvement Black Lives Matter. Ils scandaient plusieurs slogans comme “Nous disons non à la peur raciste” ou “Pas de nazis, pas de KKK, pas de fascistes aux USA”.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *