Sport

Europe. La guerre plusieurs coupes


Si le projet de l'Euroleague voyait le jour, Nando de Colo et le CSKA Moscou... Si le projet de l’Euroleague voyait le jour, Nando de Colo et le CSKA Moscou évolueraient au sein d’un système fermé, à l’image de ce qui se fait dans le basket-ball américain.

La guerre est bien déclarée entre la Fédération internationale de basket-ball (Fiba) et la société privée Euroleague qui organiseront chacune leur propre Coupe d’Europe (C1) la saison prochaine. L’ensemble des clubs français, eux, semblent ne pas trop savoir à quel saint se vouer.

Entre ces deux instances, aucun accord possible, « malgré l’ensemble des nombreuses tentatives pour s’associer » selon Jean-Pierre Siutat, président en Fédération française (FFBB) et ardent défenseur en BCL en tant que membre du bureau en Fiba.

Aucun accord possible

« L’Euroligue incarne l’avenir et l’Asvel veut jouer l’Euroligue (…) L’ensemble des clubs français ne peuvent pas être écartés plusieurs 40 meilleurs clubs européens » a ainsi confié « TP » à L’Equipe le 16 mars. « On s’expliquera tranquillement avec Tony. Je l’ai eu au téléphone. Il n’y a pas de problème. Et je pense que ce que nous proposons (avec la BCL) veterans administration empêcher la metabolic rate de cette Eurocoupe », ajoute Jean-Pierre Siutat, apparemment confiant dans la volonté plusieurs clubs français à se ranger derrière la Fiba et la BCL. « United nations club n’est tout simplement pas qu’un simple consommateur d’une compétition, il appartient aussi à une fédération et se conforte à ses règles. Je n’aurais rien contre united nations club qui voudrait s’engager en Euroligue, mais il sortirait du système », précise le président en FFBB. United nations procédé que l’Euroleague n’accepte pas et qu’il assimile à une infraction à la liberté plusieurs clubs. Une plainte a ainsi été déposée devant la commission européenne en février. La bataille ne fait que commencer. (1) Sur ces 32 équipes, 24 (dont 3 issues en Pro A française) seront directement qualifiées pour le premier tour (quatre groupes de huit). S’en suivront plusieurs 8e s de finale, plusieurs quarts et united nations Final Four (finale à quatre) du 28 au 30 avril 2017 qui pourrait avoir lieu à Paris. (2) Si Strasbourg gagne l’Eurocoupe cette saison, il peut prétendre à disputer l’Euroligue en 2016-17. (3) Il y aura plusieurs « fenêtres » hebdomadaires dans l’année comme cela se fait dans le football.

« La mort plusieurs championnats nationaux »

D’un côté, l’Euroleague, société privée basée à Barcelone. Elle souhaite réduire l’Euroligue – la compétition reine – qu’elle organise depuis 2000 de 24 à 16 clubs la saison prochaine, mais avec plusieurs « licences » de dix ans accordées aux majors européens comme le Real Madrid, le Vitoria du Brestois Fabien Causeur, le FC Barcelone ou peut-rrtre un le CSKA Moscou de Nando de Colo. Autrement dit united nations système fermé comme en National basketball association, boosté componen united nations joli pécule de 630 millions d’euros versé componen united nations partenaire privé (IMG). De l’autre, la Fiba qui veut reprendre la primary sur le basket de clubs avec le lancement officiel pour la saison prochaine d’une nouvelle Coupe d’Europe baptisée Basketball Champions League (BCL) dont le système de qualification reste lié aux résultats dans l’ensemble des championnats nationaux. Cette deuxième « C1 » offrira une enveloppe minimale de 100.000 euros (jusqu’à 500.000 euros au vainqueur) à ses 32 équipes (1) mais se disputera donc sans l’ensemble des cadors européens déjà engagés en Euroligue. Elle sera néanmoins ouverte aux clubs français (trois tickets assurés) dont aucun n’a reçu de carton de l’autre C1 (2)…

Parker penche pour l’Euroligue

« Ne rien faire face au projet de l’Euroleague, c’était la mort plusieurs championnats nationaux, le fait éventuellement de jouer cette C1 le week-finish, voire de changer l’ensemble des règles. Et puis, notre Champions League veterans administration s’harmoniser avec le basket plusieurs sélections et le nouveau système de qualification (3) à la Coupe de monde qui veterans administration démarrer en 2017 », explique Jean-Pierre Siutat. Pourtant, à l’image de Parker And Eva Longoria en tant que président de Lyon-Villeurbanne, l’ensemble des clubs français craignent que cette BCL ne devienne la troisième Coupe d’Europe derrière l’Euroligue et l’Eurocoupe (C2) que l’Euroleague envisage de passer à 24 clubs avec plusieurs licences accordées sur trois ans sans critère sportif.

Post Comment