L’ancien membre du Congrès Harold Ford Jr. a été renvoyé de Morgan Stanley pour des allégations d’inconduite – y compris des allégations selon lesquelles il a maltraité une femme, puis harcelé la jeune fille pour des dates, selon un nouveau rapport.
“Il a été licencié pour conduite contraire à nos valeurs et en violation de nos politiques”, a déclaré une porte-parole de l’entreprise. dit HuffPost.
Au moins une femme a participé à l’enquête de l’entreprise sur l’ex-démocrate Tennessee, affirmant qu’il l’avait empoignée avec force lors d’une réunion professionnelle à Manhattan il y a plusieurs années, puis l’avait interrogée à plusieurs reprises, rapporte le site.
La femme anonyme – qui ne travaille pas chez Morgan Stanley mais a eu des interactions professionnelles avec Ford – a dit qu’elle a été forcée de demander de l’aide auprès d’un agent de sécurité du bâtiment.
Elle a été laissée “bouleversée, choquée et effrayée” par l’incident, a dit une connaissance.
Par la suite, dit-elle, Ford lui a demandé à plusieurs reprises de prendre un verre – jusqu’à ce qu’elle lui dise de le laisser seul, en citant son agression présumée effrayante.
Ford a nié les revendications dans un déclaration à HuffPost – et a dit qu’il prévoit de poursuivre à la fois le journaliste et Morgan Stanley.
“Cela n’a tout simplement pas eu lieu. Je n’ai jamais saisi de force une femme ou un homme dans ma vie. Prendre des boissons et dîner pour le travail fait partie de mon travail, et toute ma sensibilisation au journaliste qui a fait ces fausses allégations était professionnelle et à la direction de mon entreprise à des fins commerciales », a-t-il déclaré dans un communiqué.
«Je soutiens et respecte énormément les femmes courageuses qui s’expriment aujourd’hui dans cet important dialogue national. De fausses revendications comme celle-ci sapent les vrais briseurs de silence. Je vais maintenant intenter une action en justice contre le journaliste qui a fait ces fausses allégations à mon sujet ainsi que Morgan Stanley pour licenciement abusif. ”
Ford a servi à la Chambre pendant 10 ans jusqu’en 2006 – en succédant à son père, le député de longue date Harold Ford Sr. – quand il a monté une tentative ratée pour un siège au Sénat.
Il a commencé à travailler en tant que directeur général chez Morgan Stanley en 2011.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *