29 avril 1968, united nations ovni débarque sur le petit écran : l’ensemble des Shadoks. Leur père, le dessinateur Jacques Rouxel, aimait l’absurde. Une exposition du Musée plusieurs Arts modestes de Sète (Hérault) présente ses croquis, très minimalistes, parfois peints directement sur la pellicule. L’ensemble des visiteurs de l’exposition n’ont pas oublié.

La France divisée

Mais le ton décalé plusieurs Shadocks ne plaît pas à tout le monde, et après la diffusion du premier épisode, l’ORTF reçoit une avalanche de courriers. Entre “shadockophiles” et “shadokophobes”, la France se divise, mais pourquoi united nations tel scandale ? “Au fond l’ensemble des Shadocks étaient le reflet de notre société. Ils passaient leur temps à pomper et quand ils ne pompaient pas, ils faisaient la guerre. C’était peut-être une vision caustique sur notre société que certains n’avaient pas envie de voir“, commente Norbert Duffort, commissaire de l’exposition.

L’ensemble des autres sujets du JT

VOUS RECOMMANDE

Sujets associés

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *