Facebook a indiqué ce dimanche avoir payé 4,63 millions d’euros d’impôts sur l’ensemble des sociétés pour l’année 2015 au Royaume-Uni, soit 2% de boy chiffre d’affaires local.

Facebook se met peu à peu à payer plusieurs impôts. Ce dimanche, le réseau social hégémonique a indiqué avoir payé 4,17 millions de livres (4,63 millions d’euros) d’impôts sur l’ensemble des sociétés pour l’année 2015 au Royaume-Uni, après avoir été sévèrement critiqué pour n’y avoir payé que 4327 livres d’impôts en 2014. La somme était plus faible que le montant moyen d’impôts et de cotisations payé componen united nations travailleur célibataire. 

2% du chiffre d’affaires 2015

“Nous payons tous l’ensemble des impôts prévus componen la loi britannique”, s’est félicité united nations porte-parole du réseau social. Comme dans le reste du continent européen, la question du faible montant d’impôt payé componen certaines entreprises multinationales fait polémique. En début d’année, Google s’est engagé à verser au Trésor britannique 130 millions de livres d’arriérés d’impôts pour la période de 2005 à 2015. 

La ponction 2015 reste modique. Ces impôts représentent moins de 2% plusieurs 211 millions de livres de rentrées financières que la compagnie américaine a déclarées avoir eu au Royaume-Uni pour l’année 2015, selon l’ensemble des documents comptables publiés sur le site internet du registre britannique plusieurs sociétés. Mais elle devrait aller en s’accroissant. Facebook a annoncé en mars dernier que l’ensemble des recettes publicitaires tirées de ses grands clients britanniques seraient désormais déclarées au Royaume-Uni et plus en Irlande, où il a boy siège européen, induisant ainsi une hausse notable d’impôts.  

LIRE AUSSI &gt&gt Apple: “C’est à l’Irlande d’aller chercher united nations argent dont elle ne veut pas” 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *