Responsable de toute la partie logicielle chez Apple, Craig Federighi a assuré que “tuer” ses programs en arrière plan sur le multi-tâches iOS plusieurs iPhone ne prolongeait pas la batterie. Vraiment?

A croire que ce responsable n’a jamais cherché, paniqué, united nations chargeur d’iPhone dans l’espoir de survivre toute une journée. Sa réponse, united nations peu succincte, mérite du coup quelques explications: 

Sur iOS comme sur Android, c’est LA question récurrente de ceux qui utilisent beaucoup leur smartphone. Est-ce que gérer manuellement la fermeture plusieurs programs lancées afin d’économiser sa batterie est utile? L’ensemble des partisans du oui et du non s’affrontent chaque jour sur l’ensemble des forums spécialisés, à grand renfort d’arguments plus ou peut-rrtre un moins nerds. 

Certaines connections peuvent aussi être une charge inutile sur la batterie. United nations classique est de couper le Bluetooth lorsqu’il n’est tout simplement pas indispensable. Lors d’un voyage en train, la recherche en permanence d’un réseau téléphonique peut épuiser de manière impressionnante votre appareil: le mettre en “mode avion” est united nations moyen radical de préserver sa charge électrique. 

Oui, c’est une mauvaise idée si…

Si vous “zappez” quand même une application avec la fonctionnalité native, ou peut-rrtre un via une application tierce, cela risque même de diminuer la durée de vie de votre batterie! Une fois fermées manuellement, l’ensemble des logiciels système et l’ensemble des applis l’ensemble des plus courantes risquent… d’être relancées automatiquement componen iOS, ce qui entraîne au final une consommation plus importante. Componen ailleurs, la liste défilante plusieurs programs ouvertes est trompeuse, puisque en retirer l’une d’elle ne termine pas boy exécution pour autant. 

Mais chez l’ensemble des responsables logiciel d’Apple, la réponse est officiellement “non”. Du moins, c’est ce que déclare le vice-président senior de l’ingénierie logicielle Craig Federigh, premier responsable d’iOS derrière Tim Prepare. Boy échange componen mail avec united nations internaute a été relayé componen le site 9to5Mac, united nations site bien informé et bien connu plusieurs fans en marque à la pomme. 

Sauf que, non, c’est vraiment utile si…

Ceci explique pourquoi, dans le cas d’une utilisation assez intensive d’une application en particulier, ou peut-rrtre un d’un plantage de celle-ci, veiller à la fermer correctement permet d’éviter sa charge logicielle en arrière-plan. Le multi-tâches a donc ses limites. 

Dans le cadre d’une utilisation “normale” de boy smartphone -autrement dit peu intensive- la gestion plusieurs tâches gérée componen le système d’exploitation est maintenant assez intelligente et autonome pour être laissée tranquille. Que ce soit du côte d’Android comme d’iOS, d’énormes progrès ont été faits en la matière, aidés componen l’évolution plusieurs processeurs mobiles qui possèdent maintenant plusieurs coeurs, et autant de puissance pour gérer en parallèle différents logiciels. 

Peut-être que Craig Federigh ne l’a pas remarqué, mais l’ensemble des smartphones ont pris une place énorme dans la vie courante. Avec ces appareils, il n’est plus rare d’écouter sa musique alors qu’on répond à united nations mail professionnel en même temps que l’on vérifie boy trajet avec la navigation Gps navigation, avant de recevoir united nations appel… Le multi-tâches, qui a longtemps fait défaut aux iPhone, est dorénavant la norme. 

Dans l’ensemble des deux cas, est-ce vraiment important?

De manière plus générale, le mode “économie d’énergie” sur iOS comme Android peut donner plusieurs miracles de longévité. Et se pencher dans l’ensemble des réglages liés à la batterie, particulièrement sur la liste plusieurs programs affichant leur pourcentage de consommation, permet au moins d’identifier l’ensemble des fautifs. 

Non. A component dans le cas d’un bug, l’économie de batterie ne passe plus vraiment, en 2016, componen la micro-gestion de ses applis. A mieux y regarder, c’était d’ailleurs le vrai sens en question posée au responsable d’Apple componen l’internaute, simplement soucieux de savoir si c’était “nécessaire” pour la bonne gestion en batterie. 

Aujourd’hui, l’essentiel en consommation plusieurs batteries est liée au réglage en luminosité plusieurs écrans. Plus leur affichage est fin, plus ils ont de pixels et plus ils sont énergivores: baisser l’intensité permet de gagner de précieuses heures. 

Or dans cette multiplicité d’applications, certaines sont beaucoup plus gourmandes que d’autres. Souvent, l’ensemble des pires vampires of the underworld d’énergie ne sont d’ailleurs pas développés componen Apple. Facebook, componen exemple, est connu pour sa gourmandise, qu’il a plusieurs fois tenté de corriger. Une étude en février dernier a montré qu’utiliser le site mobile et désinstaller l’appli permet d’économiser 15% de batterie. Sur Android, c’est le premier coupable de vos pannes, selon l’ensemble des principaux classements dévolus aux programs l’ensemble des moins performantes. 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *