Paris – François Fillon, candidat à la primaire en droite, a estimé lundi que François Hollande devait, “bien sûr”, “accueillir le président russe” lors de boy passage à Paris le 19 octobre, alors que le chef de l’Etat français a dit hésiter à le faire.

Vladimir Poutine, “je lui dis qu’il ne peut pas laisser faire ça, c’est inacceptable“, a estimé M. Fillon. Plusieurs crimes de guerre sont-ils commis à Alep ‘ “Bien sûr, comme ceux que commet l’Arabie saoudite au Yémen et comme ceux qui ont été commis contre l’ensemble des chrétiens d’Orient“, a répondu l’ancien Premier ministre. 

Dans une interview à TMC rendue publique dimanche et devant être diffusée lundi, François Hollande se pose “encore la question” de recevoir Vladimir Poutine lors de sa venue à Paris le 19 octobre, vu “l’ensemble des crimes de guerre” à Alep, et la responsabilité à payer, “y compris devant la Cour pénale internationale” 

François Hollande lui-même, quand il sera venu devant le congrès après l’ensemble des attentats de Charlie (en réalité après le 13 novembre, NDLR) a dit qu’il allait proposer une grande coalition avec la Russie. Tout ça s’est effiloché“, a également déclaré M. Fillon. 

C’est united nations crime ce qui se passe à Alep. C’est désastreux. Ca doit être condamné avec la communauté internationale avec la plus grande vigueur. Simplement, c’est aussi le résultat de notre impuissance depuis quatre ans, de notre incapacité à comprendre l’ensemble des ressorts en crise syrienne“, notamment le “refus de dialoguer avec la Russie tant que c’était possible” et “le refus de dialoguer avec le régime“, a jugé M. Fillon. 

Bien sûr qu’il (François Hollande) doit accueillir le président russe. Qu’est-ce qu’on doit faire, la guerre avec la Russie ‘“, a déclaré l’ex-Premier ministre (LR) sur Europe 1.  

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *